Passe d'armes entre Jean-Luc Mélenchon et Christophe Castaner

Mélenchon appelle "le peuple" à "déferler" à Paris le 23 septembre "contre le coup d'Etat social" de Macron. / © f3
Mélenchon appelle "le peuple" à "déferler" à Paris le 23 septembre "contre le coup d'Etat social" de Macron. / © f3

Jean-Luc Mélenchon a appelé, lors de l'université d'été de La France insoumise à Marseille fin août, "le peuple" au "combat" et à "déferler"dans Paris le 23 septembre contre le "coup d'État social" de la réforme du droit du travail. Chistophe Castaner a dénoncé "la violence de ces propos"

Par Marc Civallero

le porte parole du gouvernement Christophe Castaner a dénoncé lors du Grand rendez-vous Cnews/Europe1/Les Echos, la "violence"des propos de Jean-Luc Mélenchon, notamment le fait qu'il ait utilisé les termes d'" insurrection"ou de "coup d'Etat" social.

Ce dimanche Le secrétaire d'État chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, a également dénoncé les propos "pas très démocratiques" tenus par le chef de file de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, qui a notamment utilisé le terme d'"insurrection" pour combattre la réforme du code du travail.

Dans l'émission "Dimanche en politique" sur France 3 ce dimanche, le leader de la France Insoumise, député de Marseille, Jean-Luc Mélenchon a déclaré en réponse à ces mises en causes : "c'est une métaphore que j'utilise. Lorsque je dis qu'il faut une insurrection citoyenne et bien c'est une révolte des citoyens. Personne n'entend là-dedans de coup d'état, je n'ai pas l'intention d'aller prendre l'Elysée à coup de bâton ou à coup de fusil"



Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Journée de mobilisation à Marseille

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne