• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Patrimoine : à Marseille, le site archéologique du Port antique fait peau neuve

25/09/2019 - Patrimoine. Le nouveau visage du Port antique, réouverture après un an de travaux à Marseille (Bouches-du-Rhône). / © Ville de Marseille, 2019
25/09/2019 - Patrimoine. Le nouveau visage du Port antique, réouverture après un an de travaux à Marseille (Bouches-du-Rhône). / © Ville de Marseille, 2019

Il aura fallu un an de chantier de réhabilitation, pour dévoiler le nouveau visage du Port antique de Marseille. Ses vestiges témoignent de la plus ancienne ville de France fondée vers 600 avant notre ère. Le site a rouvert au public à l'occasion des Journées du Patrimoine. 

Par PG

Le jardin des vestiges, situé dans le 1er arrondissement de Marseille, derrière le Centre Bourse, a rouvert ses portes au public, après une année de travaux de réhabilitation. 

Le site archéologique du Port antique de Marseille, est considéré comme le plus important de la ville, avec une situation exceptionnelle au cœur de Marseille. Découvert en 1967, il témoigne des prémisses de la fondation de Massalia, vers 600 avant JC. 

C'est André Malraux, alors ministre des affaires culturelles, qui décide d'accorder une année de fouille, ce que l'on appelle l'archéologie de sauvetage, avant de bétonniser le site. Une année, et puis trente autres, ont permis à Marseille de conserver ce patrimoine exceptionnel. Le premier Jardin des Vestiges est inauguré en octobre 2009. 

Réhabiliter pour mieux conserver

Débuté en octobre 2018, la vocation première du chantier est bien la conservation du site, classé monument historique.

"Nous avons une responsabilité morale de l'entretenir, pour pouvoir le transmettre aux générations futures", explique Fabrice Denise, directeur du Musée d'Histoire.

"Pour cela, nous avons protégé, nettoyé les vestiges, et ragréé les sols avec des matériaux réversibles et poreux de type chaux ou résine".

Pour se faire, il fallu respecter un cahier des charges très précis, piloté par la Conservation régionale des Monuments historiques, le Musée d'Histoire et des archéologues. 
Dans l'équipe, Henri Trésiny, c'est l'un des archéologues qui a participé aux fouilles dans les années 70, juste après la découverte du site. 
Vue reconstituée du Port antique de la ville de Marseille (Bouches-du-Rhône). / © Ville de Marseille, 2019
Vue reconstituée du Port antique de la ville de Marseille (Bouches-du-Rhône). / © Ville de Marseille, 2019

Connecter le site archéologique à la ville

Cela n'aura pas échappé au regard des Marseillais, le site du port antique est enfin ouvert sur la ville. Il existe désormais une entrée sur la rue Henri Barbusse, dans l'alignement de l'ancienne voie romaine du IIe siècle Av JC et un escalier en marbre, en porte-à-faux.

Il s'agit de permettre au public de se "réapproprier" le site, souligne Catherine Dureuil, conseillère municipale en charge de la valorisation du patrimoine de Marseille.

"On gagne en visibilité, on rend le port antique aux Marseillais. Le site a quelque chose à raconter, et cela a fonctionné de manière remarquable lors des Journées du patrimoine. J'ai rencontré des personnes qui ont assisté aux fouilles dans les années 70, et qui sont venus ici pour la première fois de leur vie !"

Un nouvel aménagement paysager

De nouveaux végétaux ont été introduits dans le jardin des vestiges. Il s'agit principalement de plantes méditerranéennes, peu gourmandes en eau.

Elles font peu de racines, de manière à ne pas soulever, à terme, les blocs de pierre. Seul un gazon a été posé à l'emplacement de la corne du port antique, évoquant l'ancienne présence de l'eau. 
25/09/2019 - Patrimoine. Le nouveau visage du Port antique à Marseille, réouverture après un an de travaux. / © Ville de Marseille, 2019
25/09/2019 - Patrimoine. Le nouveau visage du Port antique à Marseille, réouverture après un an de travaux. / © Ville de Marseille, 2019

Un nouveau site pour un nouveau quartier

"C'est une très grande satisfaction pour toute l'équipe, de voir le Port antique réouvrir ses portes" se réjouissent Fabrice Denise et Catherine Dureuil. 

D'autant que la réouverture se fait au moment où "le quartier est en pleine requalification, avec l'élargissement des trottoirs et la création de pistes cyclables sur la rue Henri Barbusse, faisant du périmètre "un endroit où il fait bon vivre". 

Le directeur du musée d'Histoire ne cache donc pas son enthousiasme. Jusqu'à présent, les visiteurs se comptaient à près de 100.000 par an. Il imagine déjà une progression dans la fréquentation avec ce nouveau site. 

La réhabilitation du Jardin des Vestiges, aura coûté près de 2,4 millions d'euros, à la ville, l'Etat et au Département des Bouches-du-Rhône. 

Sur le même sujet

Jean-Pierre Vassallo, maire de Tende

Les + Lus