Pénurie de carburants : ce que l'on sait des violents affrontements entre CRS et manifestants devant le dépôt pétrolier de Fos

Des affrontements ont fait trois blessés sérieux parmi les CRS, mardi 21 mars, devant le dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer dans les Bouches-du-Rhône.

Des incidents ont éclaté mardi 21 mars, en fin de matinée, devant le dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer, où les autorités ont procédé aux premières réquisitions de personnels en grève contre la réforme des retraites.  Voilà ce que l'on sait à cette heure sur ces affrontements.

  • Jets de projectiles contre gaz lacrymo

Plusieurs centaines de syndicalistes, principalement de la CGT, s'étaient rassemblés devant le dépôt "en soutien" aux grévistes réquisitionnés, bloquant un des accès du site et allumant des feux de palettes. En fin de matinée, les protestataires ont voulu se diriger vers un autre accès, par lequel des camions citernes étaient en train de pénétrer dans le dépôt. Mais celui-ci était protégé par des CRS et un face à face tendu s'en est suivi, avec des échanges de jets de projectiles et tirs de grenades lacrymogènes qui ont fait reculer les protestataires. A la mi-journée, ce face à face tendu se poursuivait.

  • Deux CRS transportés à l'hôpital

Selon la préfecture de police, trois des CRS sur place ont été "sérieusement blessés", dont deux au moins ont été transférés à l'hôpital de Martigues.

En début de journée, les manifestants s'étaient dirigés vers le dépôt de Fos lors d'opérations escargot, à bord notamment de dizaines de véhicules bleus siglés Enedis et ornés de banderoles protestant contre la réforme des retraites, comme "Macron ta réforme dans ton fion. En grève. Non à 64 ans".

  • Un "défi" pour la CGT 13

Pour le patron de la CGT13 ces réquisitions sont inacceptables. Olivier Mateu avait souligné en février que, lors du conflit dans les raffineries à l'automne autour des salaires, les Bouches-du-Rhône avaient été "le seul département où il n'y a pas eu de réquisition."

Après le recours à l'article 49.3 à l'Assemblée nationale pour adopter la réforme des retraites, d'importantes tensions étaient apparues ces derniers jours dans l'approvisionnement des stations-service dans les Bouches-du-Rhône et dans tout le Sud-Est. Lundi, dans les Bouches-du-Rhône, 50 % des stations étaient en manque d'au moins un carburant et 37 % totalement à sec. Le dépôt de Fos-sur-Mer approvisionne la région Paca et l'est de la région Occitanie et expédie également du carburant par oléoduc vers la région lyonnaise.

(avec AFP)

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité