Pénurie de carburant : avec une station sur deux à sec, le département des Bouches-du-Rhône est le plus touché

Les opérations de blocages liées à la contestation contre la réforme des retraites provoquent des problèmes d'approvisionnement dans de nombreuses stations-essence dans le Sud-Est.

Les automobilistes vont devoir prendre leur mal en patience. Si les opérations de réquisitions menées par la préfecture, mardi 21 mars, qui ont provoqué de fortes tensions autour du dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer, ont fini par aboutir, un retour à la normale n'est pas encore prévu du côté des stations-service dans la région. Car de nombreuses autres actions liées à la contestation contre la réforme des retraites perturbent toujours l'approvisionnement.

Ce direct est maintenant terminé, merci de l'avoir suivi.

>> CARTES ACTUALISEES. Pénurie de carburants : dans quelles stations-essence faire le plein à Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse et les Alpes du Sud ?

>> CARTE. Jerricans d'essence interdits dans le Var et les Alpes-Maritimes, pénurie...où trouver du carburant sur la Côte d'Azur ?

  • 17 h 30 : "Les forces de l'ordre ont un devoir d'exemplarité"

Les forces de l'ordre "ont un devoir d'exemplarité" dans la mobilisation contre la réforme des retraites, a affirmé mardi Elisabeth Borne, alors que des syndicats d'avocats, de magistrats et des politiques de gauche dénoncent des violences policières. "Face à ces violences (de manifestants contre la réforme des retraites, NDLR), je veux à nouveau rendre hommage à nos forces de l'ordre qui assurent la sécurité des manifestations. Et je le redis, ils ont un devoir d'exemplarité et ils en sont conscients, nos policiers comme nos gendarmes", a déclaré la Première ministre devant l'Assemblée nationale, lors de la séance des questions au gouvernement.

  • 17 h 00 : Emmanuel Macron ne compte pas bouger

Ni remaniement du gouvernement, ni dissolution de l'Assemblée, ni référendum : Emmanuel Macron a exclu mardi devant ses troupes les options les plus radicales pour relancer son quinquennat après l'adoption au forceps de sa réforme des retraites, toujours contestée dans la rue, et avant de sortir de son silence à la télévision. Le chef de l'État sera en effet à 13 h en direct sur TF1 et France 2 mercredi 22 mars pour une interview très attendue tant un climat de crise a gagné le pays.

  • 16 h 30 : une semaine d'autonomie sur le site des dépôts de Fos

Le site des dépôts pétroliers de Fos (DPF) dispose d'une capacité de stockage permettant une autonomie de distribution d'environ une semaine, apprend France 3 Provence-Alpes auprès d'un élu CGT du site. Des salariés ont été réquisitionnés dans la nuit de lundi à mardi pour assurer la distribution de carburants malgré la grève. Si, en temps normal, quelque 700 camions viennent faire le plein chaque jour chez DPF, pour alimenter les stations-service, le rythme a considérablement été réduit aujourd'hui, sans qu'il soit possible de dire avec précision combien de citernes ont pu être remplies.

  • 16 h 00 : Vidéo : une grenade lacrymogène tombe à côté d'Olivier Mateu

Alors qu'il répondait aux questions d'Etienne Bonnot et Marie-Agnès Peleran pour France 3 Provence-Alpes, vers 12 h 30, devant le dépôt pétrolier de Fos, en marge des affrontements entre manifestants et CRS, une grenade lacrymogène est tombée à proximité, provoquant un mouvement de foule.

durée de la vidéo : 00h00mn22s
Une grenade lacrymogène tombe à côté d'Olivier Mateu pendant qu'il répond à une interview. ©MARIE-AGNES PELERAN / FTV

  • 15 h 30 : 12 % des stations françaises manquent de carburant

Au niveau national, environ 12 % des stations-service de France sont à court d'essence ou de gazole et 6 % sont totalement à sec. Dans les Bouches-du-Rhône, département le plus touché de France, près de 54 % des stations-service manquent d'un type de carburant, et 41 % sont à sec mardi 21 mars, selon des données publiques analysées par l'AFP.

  • 15 h 00 : blocage en cours sur le bd d'Athènes à Marseille

A l'initiative du syndicat FO des agents territoriaux, un blocage se met actuellement en place sur le boulevard d'Athènes, à Marseille, constatent des journalistes de France 3 Provence-Alpes. Une trentaine de militants participent à l'action spontanée.

  • 14 h 00 : des journalistes pris à partie à Fos

Deux journalistes - un photographe et un vidéaste - ont été pris à partie par des manifestants en marge des affrontements entre protestataires et forces de l'ordre devant le dépôt pétrolier de Fos, a constaté France 3 Provence-Alpes. Le photographe indépendant a reçu une gifle de la part d'un manifestant, tandis que le journaliste reporter d'images de La Provence a vu sa caméra jetée à l'eau par un autre militant.

  • 13 h 45 : comment la situation a dégénéré à Fos : les explications

On sait comment la situation a dégénéré à Fos entre manifestants et forces de l'ordre. Plusieurs centaines de syndicalistes, principalement de la CGT, s'étaient rassemblés devant le dépôt "en soutien" aux grévistes réquisitionnés, bloquant un des accès du site et allumant des feux de palettes. En fin de matinée, les protestataires ont voulu se diriger vers un autre accès, par lequel des camions citernes étaient en train de pénétrer dans le dépôt. Mais celui-ci était protégé par des CRS et un face à face tendu s'en est alors suivi, avec des échanges de jets de projectiles et tirs de grenades lacrymogènes.

  • 13 h 30 : la réquisition de Fos est la première du mouvement 

Avec ces réquisitions visant le dépôt de Fos-sur-Mer, la préfecture de police des Bouches-du-Rhône a procédé mardi 21 mars aux premières réquisitions de personnels depuis le début des grèves contre la réforme des retraites, dans un contexte politique inflammable au lendemain de l'adoption de cette réforme via l'article 49.3 à l'Assemblée nationale.

  • 13 h 00 : trois blessés "sérieux" parmi les forces de l'ordre à Fos

Alors que les affrontements entre manifestants et CRS devant le site de DPF à Fos ont débuté il y a plus d'une heure, la préfecture de police fait état de trois blessés "sérieux" parmi les forces de l'ordre. Les blessés ont été évacués par les sapeurs-pompiers vers l'hôpital de Martigues.

  • 12 h 15 : échauffourées entre CRS et manifestants à Fos

Face aux 400 manifestants qui bloquent l'accès du dépôt pétrolier de Fos depuis ce matin, alors que des salariés grévistes ont été réquisitionnés pour remplir les camions qui se présenteraient, plusieurs compagnies de CRS ont été déployées. Vers 12 h, des renforts de CRS ont tenté de libérer l'accès au site en faisant usage de gaz lacrymogène. Les manifestants répondent par des jets de projectiles, notamment depuis le pont sur lequel une partie d'entre eux se trouve, a constaté Etienne Bonnot, journaliste de France 3 Provence-Alpes. Des pierres sont lancées sur les CRS par des manifestants très remontés, rapporte la journaliste de Var-Matin tandis que deux CRS, blessés, vont être transportés à l'hôpital de Martigues, assure la préfecture de police des Bouches-du-Rhône.

  • 12 h 00 : on vous explique comment fonctionnent les réquisitions

Réquisitionner veut dire désigner des salariés grévistes pour qu'ils regagnent leurs postes de travail. La décision est prise par le gouvernement quand une grève est considérée comme une menace à l'ordre public ou pour les besoins de la population. France 3 Provence-Alpes vous explique comment fonctionne ce dispositif. En cas de refus, les salariés réquisitionnés risquent jusqu'à 6 mois d'emprisonnement et 10 000 euros d'amende.

  • 11 h 30 : le RN dépose un recours devant le Conseil constitutionnel

Les députés du Rassemblement national ont déposé mardi 21 mars un recours devant le Conseil constitutionnel contre la réforme des retraites adoptée la veille par le Parlement pour "que ce texte tombe dans les oubliettes de l'histoire et soit mis à la poubelle." Laure Lavalette et Thomas Ménagé, porte-paroles du RN, ont dénoncé à cette occasion une "réforme injuste, brutale, qui va pénaliser les retraités français."

  • 10 h 30 : des stations-service bientôt réquisitionnées

"La préfecture de police des Bouches-du-Rhône travaille sur la mise en œuvre de réquisitions de stations-service à destination des services et professions prioritaires", assure la préfecture dans un communiqué numérique adressé à la presse. Près de 40 % des stations des Bouches-du-Rhône sont actuellement fermées, faute de carburant. Contrairement à ce qu'annonce La Provence, la liste et le nombre des stations réquisitionnées ne sont pas encore arrêtés. Ce qui est sûr en revanche, c'est que ces réquisitions vont faire monter d'un cran la tension avec les opposants de la CGT.

  • 10 h 15 : l'opération escargot arrive à Fos

Quelque cent véhicules viennent d'arriver à Fos, devant le site de DPF, où des salariés grévistes ont été réquisitionnés, au terme d'opérations escargot menées depuis plusieurs lieux dans les Bouches-du-Rhône, constate France 3 Provence-Alpes.

  • 10 h 00 : Emmanuel Macron consulte ses amis

Après avoir reçu dans la matinée Élisabeth Borne, qui a échappé de peu la veille à un renversement de son gouvernement, accompagnée de plusieurs ministres, dont Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu, et les chefs de la majorité, Emmanuel Macron déjeunera avec Yaël Braun-Pivet et Gérard Larcher, respectivement présidents de l'Assemblée et du Sénat, avant une réunion en soirée avec les parlementaires du camp présidentiel.

  • 9 h 45 : "On vous met le feu"

"Rien n'entame la détermination des travailleurs", a prévenu la CGT ce matin. Les réquisitions, comme celle en cours au dépôt pétrolier de Fos, sonnent comme un défi au patron de la CGT dans les Bouches-du-Rhône, Olivier Mateu. "Vous touchez un camarade dans une raffinerie, on vous met le feu au département, mais pas le feu 'on s'énerve', on vous met le feu, les flammes", avait-il lancé en février dans une vidéo adressée au préfet pour le dissuader de procéder à des réquisitions.

  • 9 h 30 : où faire le plein dans le Var et les Alpes-Maritimes ?

Les départements du Var et des Alpes-Maritimes sont aussi très impactés par la pénurie de carburant. Pour vous aider dans votre quête d'essence ou de gasoil, France 3 Provence-Alpes met à votre disposition deux cartes interactives qui donnent les stations encore ouvertes, les carburants disponibles et les prix.

  • 9 h 15 : 37 % des stations des Bouches-du-Rhône à sec

"Aujourd'hui les stations restent globalement bien approvisionnées au niveau national, mais des tensions se cristallisent en Paca", explique la ministre Agnès Pannier-Runacher. La moitié des stations-service des Bouches-du-Rhône manquaient d'un type de carburant, et 37 % étaient à sec lundi. La situation était particulièrement perturbée également dans les départements voisins du Gard (40,9 %), du Vaucluse (33,33 %), du Var (23,24 %) et des Alpes-de-Haute-Provence (22,22 %). Au niveau national, environ 8 % des stations-service de France étaient à court d'essence ou de gazole.

  • 9 h 00 : Serre-Ponçon à l'arrêt

Selon la CGT des Hautes-Alpes, plusieurs dizaines de grévistes bloquent la centrale hydroélectrique de Serre-Ponçon depuis lundi matin. "Pas un kilowatt ne sort", selon un porte-parole. D'une puissance de 380 MW, la centrale est la plus puissante de Paca, avec une production annuelle d'environ 700 millions de KWH.

  • 8 h 45 : opération escargot en cours sur l'A7

Une opération escargot est en cours sur l'A7, au départ de l'aire de repos de Lançon-de-Provence, en direction de Fos selon la CGT. Cette action provoque d'importants ralentissements. D'autres opérations escargot, au départ d'Aix et La Ciotat, convergeraient aussi vers Fos, selon La Provence.

  • 8 h 30 : les jerricans et bidons interdits

Par arrêté préfectoral, il est interdit de transporter des produits pétroliers dans des bidons et autres jerricans dans le Vaucluse, le Var et désormais les Bouches-du-Rhône. Cette mesure est destinée à éviter que les automobilistes fassent des stocks d'anticipation lors de leur passage dans les stations-service.

  • 8 h 15 : le parking du conseil départemental 13 bloqué

L'accès au parking du conseil départemental des Bouches-du-Rhône, à Marseille, est actuellement bloqué par des militants CGT, a constaté France 3 Provence-Alpes.

  • 8 h 00 : moins d'avions et de trains

La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies aériennes d'annuler 30 % de leurs vols lundi à Paris-Orly et 20 % à Marseille-Provence, en raison du mouvement de grève des contrôleurs aériens. Côté SNCF où la grève reconductible entre dans sa troisième semaine, circuleront mardi 21 mars 4 TGV sur 5, 6 Intercités sur 10 et 2 TER sur 3. Aucun train de nuit ne roulera.

  • 7 h 00 : Macron parlera aux Français mercredi à 13 h

Emmanuel Macron s'exprimera sur les chaînes TF1 et France 2 mercredi 22 mars lors d'une interview en direct à 13 h, a annoncé la présidence française. L'interview du chef de l'Etat français interviendra après l'adoption définitive lundi par le Parlement de cette réforme très contestée et une journée de consultations de son camp ce mardi par le président, sur fond de poursuite des manifestations.

  • 6 h 00 : réquisitions aux dépôts pétroliers de Fos

Alors que la panique s'installe chez les automobilistes de plus en plus nombreux à faire la queue devant les stations-service encore approvisionnées en carburant dans les Bouches-du-Rhône, trois opérateurs sur sept ont été réquisitionnés à l'aube aux dépôts pétroliers de Fos (DPF) pour remplir les camions qui livrent les stations-service, a appris France 3 Provence-Alpes auprès de la CGT sur place.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité