Pénurie de médecins en ville : une clinique privée ouvre un accueil de soins sans rendez-vous à Marseille

Publié le
Écrit par Chloë Arzouni .

Pour pallier la surcharge des cabinets de médecine générale et des urgences à Marseille, la Clinique privée Bouchard (6ème arrondissement) a ouvert un nouvel Accueil de Soins Non Programmés (ASNP) le 19 septembre dernier.

Un seul patient dans la salle d'attente, une prise en charge immédiate, ça change des urgences. C'est ce que propose l'Accueil de Soins Non Programmés (ANSP) de la Clinique Bouchard de Marseille, ouvert depuis le 19 septembre.

 "Hier je suis allé aux urgences, j'ai eu 3h30 d'attente. Venir ici sans rendez-vous, c'est super !", témoigne un patient qui vient pour une piqûre au doigt, à nos journalistes présents sur place, Karen Cassuto et Alban Poitevin. .

Pour l'ausculter, le Docteur Sonia Gilormini, médecin généraliste et urgentiste. Ici, les médecins peuvent traiter les urgences non vitales, et la traumatologie légère. "Des petites plaies, des sutures, des immobilisations… On peut aussi faire des prises de sang pour les cas qui nécessitent plus de recherches. Nous pouvons également faire de l'imagerie médicale," précise l'urgentiste. 

Cinq médecins généralistes libéraux, assistés de deux infirmiers, exercent à tour de rôle dans le centre. Ils reçoivent les patients sans rendez-vous du lundi au vendredi, de 9h à 20h.

Répondre à la pénurie de médecins

Pour le Directeur de la Clinique Bouchard, David Fleyrat, ce centre de soins "permet aux patients démunis face à l'insuffisance du nombre de médecins de trouver une solution pour consulter rapidement."

L'établissement désengorge aussi les urgences, en traitant les petits traumatismes et pathologies qui ne relève pas de ces services hospitaliers surchargés. "On arrive à voir 90 à 100 patients par jour", assure David Fleyrat. Cet accueil est aussi l'opportunité pour l'établissement d'aiguiller certains patients vers les spécialistes de la Clinique. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité