Canicule : 41°C dans les Alpes-Maritimes, 37 dans les Bouches-du-Rhône... des nouveaux records de température battus en PACA

Le sud-est de la France, touché par la canicule, continue de battre des records avec 39,4°C enregistrés à Mandelieu la Napoule ou encore 37,3°C à Vauvenargues, dans les Bouches-du-Rhône.

Certaines communes n'avaient absolument jamais eu aussi chaud. Ce mercredi 19 juillet 2023, plusieurs records de température ont été enregistrés en France, dans le Sud-Est plus précisément. 

Dans l'après-midi, deux records absolus ont été enregistrés dans les Alpes-Maritimes avec 39,4°C à Mandelieu la Napoule et 39,1°C à Cannes, battant leurs records de 2017. D'autres communes de ce même département ont battu leurs records mensuels : Tende avec 35 degrés, Le Castellet avec 36 degrés et Caussols, situé à 1.268 mètres d'altitude, avec 31,3°C.

Depuis plusieurs jours, ces températures ne descendent pas en dessous des 20°C. Il s'agit donc de "nuits tropicales", particulièrement éprouvantes pour l'organisme. Ces nuits concernent également Nice et Menton.

Vague de chaleur en Méditerranée 

Mardi, plusieurs records mensuels avaient déjà été battus : à Aups dans le Var avec 38,6°C ou encore Vauvenargues dans les Bouches-du-Rhône avec 37,3°C et à Luchon en Haute-Garonne avec 38,0°C. Ces températures étaient entre 6,9 et 13,4 degrés au-dessus des normales pour un 18 juillet.

Le sud-est de la France est affecté par une vague de chaleur qui traverse l'ouest du bassin méditerranéen, particulièrement touché par les effets du réchauffement climatique. Plusieurs pays européens ont d'ailleurs émis une vigilance rouge canicule sur certaines de leurs régions : l'Italie, la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, le Monténégro, la Serbie ainsi que l'Espagne, signale Météo France.

Cet épisode caniculaire devrait encore se poursuivre jeudi sur neuf départements français (Gard, Hérault, Bouches-du-Rhône, Haute-Corse, Corse-du-Sud, Alpes-Maritimes, Var, Alpes-de-Haute-Provence et Vaucluse), qui resteront en vigilance orange. Ce niveau signifie que les habitants sont appelés à être "très vigilants" aux conséquences possibles de l'événement, notamment pour les personnes "sensibles ou exposées". Dans ces départements, les températures de la nuit de mercredi à jeudi resteront très élevées, avec des minimales souvent comprises entre 22 et 26°C. 

Avec AFP.