Pour la deuxième fois en moins de six mois, les psychiatres veulent alerter sur les conditions de travail de leur spécialité. Quatre syndicats appellent à une journée de mobilisation et de grève ce mardi.

L'IDEPP, la SPEP, la SPH, et l'USP, quatre syndicats appellent à un nouveau mouvement de grève nationale en psychiatrie hospitalière ce mardi.

Le rendez-vous est donné devant les ARS en région et devant le ministère de la Santé à Paris à 11h ce mardi.

Les syndicats dénoncent en particulier "la situation plus qu'alarmante de la psychiatrie publique" le tout "dans un silence assourdissant des tutelles".

Ils réclament davantage de moyens financiers et humains et matériels.

Selon le SPH, "depuis le début de la crise sanitaire, 70% des établissements ont fermé des lits".

Un sentiment d'abandon

 ""Urgence républicaine" , "psychiatrie sans boussole", "crise majeure", "déliquescence annoncée", rien ne semble en mesure d’alerter suffisamment sur l’état de délabrement de la psychiatrie. Il n’y a aucun dialogue engagé à ce jour avec le gouvernement malgré nos demandes insistantes et répétées. Aujourd’hui, nous pouvons parler d’abandon de la psychiatrie, de ses professionnels et de ses patients", dénoncent les syndicats.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité