Cet article date de plus de 3 ans

Des punaises de lit à l'hôpital de la Timone à Marseille

Le service des urgences adultes de la Timone subit une invasion de punaises de lit. Les aides-soignants et infirmiers de l'unité déplorent une réaction tardive de la direction. 
"A cause de ces punaises, 10 boxes sont fermés sur les 35 dans notre service !", s'exclame une infirmière du service des urgences jointe par téléphone. Une décontamination des boxes est en cours mais l'action est jugée insuffisante par certains soignants. Les urgences ne peuvent, toutefois, pas être fermées comme d'autres services l'ont été auparavant, le temps du nettoyage. 
 

"On nous dit de ne pas céder la psychose et de porter des uniformes jetables mais je doute que cela suffise", indique une infirmière, dubitative. Surtout, le personnel aurait voulu pouvoir prévenir plus tôt les patients pour qu'ils ne rapportent pas chez eux les petites bêtes. Ce matin, des affiches ont été disposées à l'entrée des urgences pour alerter les patients et leurs familles. 

 


La punaise de lit sévit la nuit. Indolores, ses piqûres sont en revanche bien visibles, quelques heures après, et souvent accompagnées de fortes démangeaisons. Son coin préféré? Nos literies et nos meubles. 

Dans un communiqué, la direction de l'AP-HM indique avoir pris en charge les "patients porteurs de punaises et traité leurs effets personnels". Les boxes concernés ont été nettoyés et désinfectés. Ils sont fermés provisoirement tout comme les chambres contaminées. Des chiens renifleurs interviendront vendredi, a précisé la direction.

Lundi soir, 2 boxes du service d’accueil des urgences étaient encore fermés, ainsi que 3 chambres de l’Unité d’hospitalisation de courte durée (UHCD) des urgences, qui seront ré-ouvertes dès mardi soir.

Le service des urgences, lui, reste ouvert aux patients. 

 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société faits divers