Réchauffement climatique : quatre questions sur la "météo des forêts", ce nouvel outil de prévention des incendies

Dans un contexte de sécheresse inquiétante avant le début de l'été, Météo France se dote ce jeudi 1e juin d'un outil de prévention des incendies: la météo des forêts.

Dès ce jeudi 1er juin, et ce jusqu'à octobre, Météo France met en place une "météo des forêts". Objectif : informer les Français "sur le niveau de danger de feu en métropole", explique le cabinet du Premier ministre dans un communiqué. C'est un enjeu crucial, alors que les feux de forêts se font de plus intenses et fréquentes, en raison du changement climatique.

En 2022, pas moins de 2.500 de départs de feux ont été recensés dans les Bouches-du-Rhône par les sapeurs-pompiers, et près de 5.500 hectares ont été parcourus par des incendies en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ce nouveau bulletin sera disponible sur meteofrance.com, ainsi que sur l'application mobile de Météo France. France 3 Provence-Alpes vous présente ce nouvel outil en quatre questions.

  • A quoi ça sert la météo des forêts ?

Le changement climatique rend le territoire français plus "vulnérable aux incendies de forêt et de végétation". Dans neuf cas sur dix, un départ de feu est d'origine humaine, et déclenché de manière imprudente. 

C'est pour cette raison que Météo France, avec l'appui du ministère de la Transition écologique, lance cette météo des forêts, afin d'alerter les Français sur le niveau de danger de feu par département. L'idée est aussi d'inciter la population à adopter "les bons réflexes pour éviter tout départ de feux, en particulier dans les zones sensibles identifiées".

  • Comment la météo des forêts va-t-elle fonctionner ?

Cette météo sera disponible en ligne et sur l'appli, pour le lendemain et le surlendemain. Le risque d'incendie est classé sur une échelle de quatre couleurs allant de faible à très élevé :

Vert : risque faible

Jaune : risque modéré

Orange : risque élevé

Rouge : risque très élevé

  • Comment est-elle élaborée ? 

Météo France va utiliser les "observations et prévisions de plusieurs paramètres météorologiques", comme "la température, la pluie, la force du vent" ou encore "l'humidité de l'air". Le service se reposera également sur "l'état de sécheresse de la végétation".

Les raisons sont simples : la météo a "une forte influence sur la sensibilité de la végétation au feu et sur la propagation une fois l'incendie déclaré".

  • Est-ce qu'elle alerte sur les incendies en cours ?

Non, la météo des forêts alerte uniquement sur les risques estimés pour les deux jours à venir. En cas de risque d'incendie élevé, les préfectures prennent le relai, et sont en mesure de "restreindre voire interdire l'accès aux zones exposées aux véhicules et aux piétons". Durant toute la saison à risque, une carte réactualisée détaille les accès aux massifs forestiers. 

Des activités peuvent également être interdites par arrêté préfectoral, comme les barbecues, les feux d'artifices, voire même des "travaux agricoles et forestiers et générant des étincelles".

Pour rappel, braver les recommandations de sécurité des autorités vous expose à une amende de 4e classe, d'un montant de 750 euros.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité