Retour du froid : attention au monoxyde de carbone, ce gaz qui tue en silence

Les températures commencent à baisser et les premiers chauffages sont susceptibles d'être allumés. Afin d'éviter les intoxications au monoxyde de carbone, adoptez les bons réflexes donnés par les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône.

Maux de têtes, vomissements, vertiges, perte de connaissance sont des symptômes qui doivent vous alerter sur la présence de monoxyde de carbone (CO) dans votre habitation.

"Le vrai danger c’est que c'est un gaz inodore et incolore et les victimes décèdent dans leur sommeil, dans le cas où la concentration de ce gaz toxique atteint des niveaux importants", explique le Capitaine Stéphane Guyot, porte parole des sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône. Ce gaz asphyxiant est donc indétectable et se propage rapidement dans l’environnement. 

Chaque année, une centaine de personnes décède d'une intoxication au monoxyde de carbone. A l'arrivée des températures en baisse et de la mise en fonctionnement d’appareils défectueux ou non adaptés au logement, les marins-pompiers de Marseille débutent leur campagne de sensibilisation.

Une sensibilisation auprès du public faite également par les pompiers des départements de la région, comme dans les Bouches-du-Rhône.

Le monoxyde de carbone vient des appareils de cuisson ou de chauffage mal entretenus qui fonctionnent au gaz, au bois, au charbon, à l’essence, au fuel ou à l’éthanol. "Le CO ne peut pas provenir d’un appareil électrique", précise Stéphane Guyot.

Les gestes à adopter

Ces situations sont évitables en adoptant les bons réflexes :

  • Aérer les pièces de la maison au moins 10 minutes par jour, afin de renouveler l'air,
  • Cuisinière, chaudière, chauffe-eau, chauffage d’appoint, poêle, cheminée sont concernées et doivent être entretenus et vérifiés au moins une fois par an,
  • Ramoner les conduits de cheminée, inserts et poêles deux fois par an,
  • Ne pas installer de groupe électrogène à l'intérieur du bâtiment,
  • Ne pas utiliser un chauffage d’appoint plus de deux heures de suite,
  • Ne jamais obstruer les grilles de ventilation, même par grand froid,
  • Ne pas laisser le moteur de la voiture tourner dans le garage,
  • Ne pas utiliser la cuisinière, le barbecue ou le brasero pour se chauffer.

Comment réagir en cas d'intoxication

En cas de suspicion d'intoxication au monoxyde de carbone, il faut rapidement ouvrir les fenêtres pour aérer la pièce, couper l'appareil de chauffage, quitter les lieux et appeler les secours en composant le 15 pour un conseil médical ou le 18 et le 112 pour une urgence. "Il est important d'être formé aux gestes de premiers secours lorsque l'on fait face à une victime inconsciente", insiste le capitaine Stéphane Guyot. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité