Hautes-Alpes : quatre alpinistes intoxiqués au monoxyde de carbone à 3.000 mètres d'altitude

Publié le
Écrit par Paul Geli .

Quatre alpinistes se sont intoxiqués au monoxyde de carbone alors qu'ils étaient en bivouac à 3.000 mètres d'altitude, a-t-on appris vendredi auprès du peloton de gendarmerie de haute-montage (PGHM). Ils ont été héliportés à l'hôpital de Briançon.

Ce jeudi 11 février, quatre alpinistes ont été héliportés depuis la Pointe de Dormillouse, dans les Hautes-Alpes. En bivouac à 3.000 mètres d'altitude, ces Français d'une trentaine d'années se sont intoxiqués au monoxyde de carbone, après une mauvaise utilisation d'un réchaud à gaz. 

Les quatre hommes ont souffert des syndromes plus ou moins importants : l'un d'entre eux s'est évanoui, un autre a vomi et un troisième aurait souffert de maux de ventre. Une situation "assez grave", selon les secouristes du PGHM qui les ont recueilli jeudi soir aux alentours de 19h30.

Les quatre hommes ont été héliportés jusqu'à l'hôpital de Briançon où ils ont été pris en charge. Leur état de santé ne semble plus préoccupant, selon les secouristes.

Sur les quatre victimes, il y avait un guide de haute montagne et trois clients venus pratiquer de la randonnée à ski. Ils avaient prévu de passer la nuit en altitude, de l'autre côté de la frontière. Ils étaient en territoire italien lorsqu'ils ont donné l'alerte, via la radio de secours du professionnel.

Ce jeudi, de nombreuses avalanches se sont déclenchées dans la région. Sur Facebook, le PGHM de Briançon appelle à la plus grande prudence. "Nous vivons un hiver particulier, sanitaire et nivologique. Adaptez vos sorties et ne négligez pas votre sécurité". Ils rappellent également que "les domaines skiables sont fermés et non sécurisés".

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité