Retour de vacances : un TGV Marseille-Paris stoppé net par un sanglier

Ils devaient rejoindre la capitale à 20h21, ils sont arrivés à 1h du matin. Dimanche soir, le TGV Marseille-Paris de 17h02 a dû rebrousser chemin vers Marseille. En cause : le choc avec un sanglier. Récit d'un retour de vacances mouvementé.

Changement de train en gare de Marseille Saint-Charles.
Changement de train en gare de Marseille Saint-Charles. © Nora BOUBETRA / FTV

Le TGV Marseille-Paris de 17h02 dimanche avait déjà dépassé Avignon lorsqu'un choc s'est fait ressentir. Le train a percuté un sanglier. A son bord, 983 passagers s'apprêtent à vivre un long périple, et certains préfèrent ironiser : "Heureusement j’ai une doudoune, un sandwich thon-crudités, 500 grammes de navettes, une pompe à l’huile..."

Après le choc avec l'animal, aux alentours de 18h, la SNCF indique aux passagers que le moteur du train est endommagé. La rame est arrêtée en pleine voie. La compagnie ferroviaire prévoit alors trois heures de retard, un possible retour à Marseille ou Avignon, et un nouveau départ pour Paris.

Retour à Marseille... pour changer de train

A 19h30, la SNCF confirme un retour à Marseille avec une limitation de vitesse. Un stop est prévu à Aix et Avignon  pour les passagers souhaitant annuler leur voyage.

"Alors nous rebroussons chemin vers Avignon TGV mais le train part à Marseille quand meme avec une motrice endommagée et une vitre presque cassée... on ne comprend rien aux explications de notre chef de bord !", s'inquiète une des personnes à bord sur Twitter. 

Selon Alexandre Fongaro, qui relate son aventure dans un thread truculent sur Twitter, "l'ambiance est joyeusement résignée". A Aix, une centaine de voyageurs préfèrent quitter le navire. Les autres rebroussent chemin vers la cité phocéenne. 

Il est 22 heures lorsque le TGV 6128 revient à la case départ pour le transbordage.

Marseille Saint-Charles, terminus tout le monde descend... et remonte dans un TGV sur le quai d'en face. 

Et c'est reparti pour Paris. Le chef de bord annonce que des taxis ont été prévus à la gare de Lyon mais qu'ils ne seront pas pris en charge par la SNCF. "Les prises de courant ne fonctionnent pas", précise Alexandre Fongaro.

Arrivée à Paris... cinq heures plus tard

A 1h12 du matin, le TGV entre finalement en gare à Paris, avec 4 heures 40 de retard. Il n'y a plus de métros, et les taxis semblent insuffisants pour les centaines de naufragés du TV 6128.

Cinq heures de retard pour un des premiers TGV de l'année 2021, décrétée comme l'année européenne du train. Une aventure qui rappelle des (bons ? ) souvenirs à certains passagers : "TGV Inouï réinvente les trains de nuit de ma jeunesse. Aix-en-Provence-Paris en 8h (via Marseille, comme dans les années 90s)".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports faits divers accident