"S'attaquer à des choses comme ça, c'est minable" : la tombe de Marcel Pagnol victime de dégradations

Le lendemain de la commémoration du cinquantenaire de la mort de l'écrivain provençal Marcel Pagnol, les banderoles des gerbes déposées sont arrachés. Son petit-fils y voit un message politique derrière cette attaque. Il compte porter plainte dans les jours à venir.

Ce mardi 7 mai, le petit-fils de Marcel Pagnol, Nicolas, découvre que la tombe de l’auteur de La Gloire de mon père a été dégradée au cimetière de la Treille, dans le 11e arrondissement de Marseille. "C'est lamentable", se désole-t-il auprès de France 3 Provence-Alpes.

C'est la présidente des Amis de Marcel Pagnol, Josée Boutin, qui découvre avec effroi le vol de banderoles des gerbes déposées sur la tombe le 18 avril pour commémorer le cinquantenaire de la mort de l'écrivain. "Je suis arrivée pour les arroser et j'ai été choquée. Je ne comprends pas ce geste. S'attaquer à des choses comme ça, c'est minable", nous confie-t-elle. Et pourtant elle affirme : "Marcel Pagnol est aimé de Marseille et du monde entier. C'est un amour qui ne s'est jamais éteint."

Un possible message politique derrière les dégradations

L'acte de vandalisme du 19 avril, Nicolas Pagnol ne l'a découvert seulement le 7 mai. "Ils n'ont pas voulu me le dire pour ne pas me faire de la peine." La nouvelle est amère pour ce petit-fils et défenseur de la mémoire de l'auteur provençal. 

Il affirme que toutes les banderoles déposées par les institutions politiques, celle du Sénat, du département, des mairies d'Allauch, Aubagne et du 11e et 12e arrondissements de Marseille, ont été arrachées. Nicolas Pagnol y voit un message politique derrière cette attaque. "C'est un geste de haine contre ces institutions présentes. Il n'y a pas à faire part de sa haine dans un cimetière."

Pour lui, il s'agit d'une atteinte suite à ses différends avec la mairie de Marseille. Cela fait un an que le petit-fils de l'écrivain se livre à un véritable bras de fer avec la Ville concernant la gestion du patrimoine de Marcel Pagnol. La municipalité avait décidé en juin 2023 de ne pas renouveler la délégation de service public du château de la Buzine, qu'il gère avec l'association les Amis de Marcel Pagnol depuis 2018. En septembre dernier, il quitte le château en enlevant toute trace de son grand-père et porte plainte pour "diffamation et injures publiques" contre le maire de Marseille et cinq de ses adjoints.

Son petit-fils compte porter plainte

"C'est de la profanation", s'insurge Nicolas Pagnol qui compte porter plainte dans les jours à venir contre les auteurs de l'acte de vandalisme. Josée Boutin accuse, elle, la Ville de ne plus fermer le cimetière la nuit. "Je l'ai déjà dénoncé à la mairie de Marseille. Ça fait trois ans qu'on me promet qu'on va mettre une fermeture électrique de loin."

De son côté, Sylvain Souvestre, maire LR du 11e et 12e arrondissements de Marseille, a déjà commandé de nouvelles gerbes de fleurs avec Martine Vassal et Renaud Muselier.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité