Tatouage à son effigie, camion publicitaire, fan-club : comment la "Raoultmania" s'est emparée de Marseille

Le professeur Didier Raoult, défenseur du traitement à la chloroquine pour soigner le Covid-19, est devenu pour certains une icône, un symbole. Tatouage, produits dérivés, groupes de soutien, la "Raoultmania" s'est emparée de Marseille. 
Tatouage de Didier Raoult effectué par Squale Tattoo à Marseille.
Tatouage de Didier Raoult effectué par Squale Tattoo à Marseille. © Squale Tattoo
Certains le surnomment "Panoramix". Le professeur Didier Raoult, directeur de l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection (IHU) à Marseille, fait figure de sauveur depuis qu'il a dévoilé sa potion magique, la chloroquine, comme remède efficace contre le Covid-19

Pendant la crise du coronavirus, des milliers de personnes ont fait des heures de queue devant l'IHU pour se faire dépister, et éventuellement se faire prescrire le traitement miracle par le scientifique marseillais

Ce n'était alors que les prémices d'une admiration grandissante pour le médecin à contre-courant de nombreux scientifiques français. La "Raoultmania" a rapidement gagné la cité phocéenne. 

Dernière preuve en date, l'infectiologue fait un carton en librairie.  Son livre "Épidémies: vrais dangers et fausses alertes" chez Michel Lafon s'inscrit au 17e rang du palmarès des meilleures ventes de livres, GfK/Livres Hebdo, a indiqué ce vendredi le magazine professionnel du monde de l'édition.

L'ouvrage de 90 pages publié le 27 mars revient sur l'histoire des épidémies récentes comme les virus H1N1 et Ebola, avant d'aborder celle du coronavirus. Il a été tiré à 12.000 exemplaires.

Un tatouage "pour provoquer"

Ugo a Didier Raoult dans la peau. Ce Marseillais de 29 ans s'est fait tatouer en bas de la cuisse le portrait du professeur aux cheveux longs.
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Pascal SqualeTattoo (@pascal_squaletattoo) le

Avec son ami tatoueur SqualeTattoo, Ugo s'indignait du "lynchage médiatique dont était victime Didier Raoult". Son tatouage est une réponse, "un gros coup de provocation"

Celui qui a déjà de nombreux tatouages de personnages de séries ou de films sur le corps a pensé cette nouvelle pièce comme un acte politique. 

"Didier Raoult est un symbole, quelqu’un qui tient tête à l'Etat, malgré les risques que cela peut engendrer. Il est resté droit, a fait son travail, sans tomber dans le jeu de la communication des médias."

"Ce n'est pas une figure révolutionnaire comme Che Guevara, il n'y a pas d'appel à la violence,
explique le tatoué. Didier Raoult représente la vérité dans son plus grand professionnalisme. C'est encore plus sublime"

Des produits dérivés à l'effigie du docteur Raoult

Carole et David gèrent le Cabinet de Cire de La Ciotat (Bouches-du-Rhône). Ils détournent notamment les cierges religieux avec des figures populaires, en prônant le second degré.

"Le Saint-Raoult", des bougies parfumées à l'effigie du scientifique, ont ainsi été conçues pendant le confinement. "Si la Chloroquine nous sort de ce confinement, dès notre reprise Saint Raoult sera disponible !", ont-ils publié début avril.

Depuis, les créateurs de bougies en ont vendu plus de 300. "Pour une petite entreprise comme nous c’est énorme", témoignent-ils.Un t-shirt "Cool Raoult" à l'effigie du spécialiste des maladies infectieuses a également été créé. Le produit en coton bio made in France a déjà conquis 578 personnes, comme on peut le voir sur la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank

L'ensemble des bénéfices est directement reversé à l'IHU, soit plus de 11.000 euros pour la recherche.
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par coolraoult (@coolraoult) le

Le camion Raoult sillonne Marseille 

Depuis quelques jours, les Marseillais ont peut-être pu apercevoir le visage XXL du professeur en vogue dans les rues de la ville.

Un camion publicitaire affiche en effet le portrait de Didier Raoult en très grand et sillonne Marseille depuis le 11 mai et ce pour une semaine. 
Coronavirus : un camion hommage à Didier Raoult et à l'ensemble du personnel soignant circule à Marseille
Coronavirus : un camion hommage à Didier Raoult et à l'ensemble du personnel soignant circule à Marseille © P. Guigou / FTV
Mickaël Chevalier, gérant de la société Drive Pub Led, est à l'origine de cette affichage qui a beaucoup amusé la Toile. Il tenait à "remercier ce qu'il a fait pour tout le monde" et rendre hommage à celui qui l'aurait "sauvé de la fièvre Q il y a un an", grâce à la chloroquine.

Après Zizou, Raoult

La "Raoultmania" va plus loin. A Marseille, un groupe Facebook a été créé par Omar Keddadouche, chroniqueur de l'émission 100% OM sur France Bleu Provence "pour que le portrait du professeur Raoult soit mis sur la Corniche".

Sur cette façade d'immeuble devant la mer, un portrait de Zinédine Zidane, icône de la ville, a trôné de 1998 à 2007. Un montage a été réalisé pour imaginer le célèbre médecin à sa place.

Le "mur Zidane" deviendra-t-il bientôt le "mur Raoult ?"Le Gorafi, site d'information parodique, s'est même emparé de cette ferveur en publiant un article intitulé : "Marseille – Le Stade Vélodrome inaugure une tribune Didier Raoult".

Sur les réseaux sociaux, la ferveur bat son plein. De nombreuses pages de soutien et autres fan-clubs ont fleuri ces dernières semaines.

"Ici les fans de Didier Raoult", "Didier Raoult Vs Coronavirus" ou encore "Didier Raoult président de la République en 2022", rassemblent plusieurs dizaines de milliers d'adorateurs, et pas uniquement des Marseillais. 
Portrait de Didier Raoult, Paris.
Portrait de Didier Raoult, Paris. © Martin BUREAU / AFP
La "Raoultmania" aurait-elle gagné la France entière ?

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société insolite