Transdev et la ligne Marseille-Nice : ça se précise

Publié le Mis à jour le
Écrit par Nathalie Deumier avec AFP
Ce TER va faire place à un train neuf appelé Zou
Ce TER va faire place à un train neuf appelé Zou © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Des employés "mieux payés" qu'à la SNCF, voilà une expression suffisamment rare pour être savourée. Le PDG de Transdev décrit ainsi les salariés, également polyvalents. Des trains neufs rouleront en Paca, deux fois plus qu'avant. Mais s'ils sont à l'heure, de quoi parlerons-nous ?

Conférence de presse ce matin à Marseille sur l'attribution de la ligne TER Marseille-Nice à l'opérateur Transdev.

Le PDG de Transdev, Thierry Mallet, décrit des employés plus polyvalents et mieux payés que les agents SNCF. 

Pour Bernard Cintolesi, responsable de FO cheminots, l'expression est "un peu floue". Le salaire dépend aussi des contraintes et des conditions de travail.


Transdev a remporté cette ligne le 28 octobre dernier. Conformément aux demandes de la région Paca, le transporteur privé prévoit de doubler le nombre de trains en circulation avec 14 allers-retours par jour entre Marseille, Toulon et Nice à partir de juillet 2025.

"Quatorze allers-retours par jour ?" s'étonne Bernard Cintolesi, "Le réseau peut-il le supporter ? Est-ce une annonce ou un projet réalisable ?" 

Une baisse de 40% des retards

"Cela veut dire un train toutes les heures entre 06H00 et 22H00",commente Thierry  Mallet. 

"On s'est engagé à une baisse de 40% des retards par rapport à ce qu'il y a aujourd'hui, on s'est engagé également sur cinq fois moins de trains supprimés et une meilleure qualité de confort".

Transdev utilisera 16 trains neufs avec deux niveaux et 418 places assises. Ces trains sont financés par le Conseil régional Paca. Leur dépôt sera basé à Nice.

160 cheminots transférés et 80 embauches

"Je ne doute pas qu'on trouvera 160 volontaires", assure le PDG de Transdev, "On n'a pas encore eu l'occasion d'interagir avec les syndicats, avec les cheminots, pour leur expliquer ce qu'on va faire et ce qu'on va proposer. (...) On va les rassurer."

Pour faire rouler deux fois plus de trains avec seulement 50% de personnel en plus, Thierry Mallet veut "faire plus efficace".

"On en profite pour avoir une grille de salaires un peu plus attractive que celle qui existe aujourd'hui, (avec) toutes les garanties qui sont transférées", précise-t-il.

"Ce sont surtout les agents de Nice qui sont concernés", explique le responsable FO cheminots,

"100% d'entre eux seront impactés. Ils vont devoir choisir entre Transdev et la filiale SNCF". Les garanties sociales sont encore en discussion au niveau national. 

Contrôleur de métier, ce syndicaliste précise que les agents SNCF ont un métier bien identifié, ils sont formés pour cette spécialité. "Personne ne fait un peu tout un peu rien. On préfère quand c'est bien fait."

Pour faire rouler deux fois plus de trains avec seulement 50% de personnel en plus, Thierry Mallet veut "faire plus efficace". "Cela a toujours été notre credo de dire qu'avec plus de poly compétence, on peut effectivement optimiser le bon fonctionnement de la ligne", poursuit-il, rappelant que Transdev a été un pionnier de l'ouverture à la concurrence du ferroviaire en Allemagne et en Suède.

Renaud Muselier, président du Conseil régional Paca assure qu'il n'y aura pas de conséquences sur les tarifs.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.