Un homme d'une vingtaine d'années tué par balle, à la cité des Micocouliers, à Marseille

Un homme d'une vingtaine d'années a été tué par arme à feu, dans la nuit de jeudi à vendredi, à la cité des Micocouliers, dans le 14ᵉ arrondissement de Marseille. Un été sanglant à la cité phocéenne, puisqu'il s'agit du dixième mort par balles depuis le début du mois d'aout.

Cette nuit encore, la cité phocéenne a été le théâtre d’une nouvelle fusillade. Un jeune homme d’une vingtaine d’années a été abattu par arme à feu, dans la nuit du jeudi 31 août au vendredi 1ᵉʳ septembre, selon les informations de BFMTV confirmées par la préfecture de police.

Les faits se sont déroulés à l’entrée de la cité des Micocouliers, dans le 14ᵉ arrondissement. La victime a été "rafalée", rapporte une source policière. Elle a été touchée par deux balles dans le dos, une au thorax, et une autre au niveau de la cuisse droite. Pris en charge par les marins-pompiers, le jeune homme a été transporté à l’hôpital nord, où il est décédé des suites de ses blessures. La police judiciaire est saisie de l'enquête, rapporte le service police justice de franceinfo.

Cette scène de violence intervient au lendemain de la fusillade, dans laquelle un homme de 30 ans a été tué. La victime présentait, elle aussi, de nombreuses plaies par balle, au niveau du thorax et du dos.

Un été meurtrier

Le 14ᵉ arrondissement de Marseille est souvent la cible des fusillades, notamment la cité des Rosiers, à un rythme… effroyable. Pour rappel, des scènes de violences avec armes ont eu lieu le 31 août, le 26, le 21, et le 4 août… un triste bilan de quatre morts par armes à feu en un mois. Un bilan lourd pour ce second mois de l’été, particulièrement meurtrier.

Pour le moment, aucun lien n'a été établi entre cet assassinat et le trafic de drogues. S'il était avéré, il s'agirait de la dixième personne tuée dans des règlements de compte depuis le début du mois d'août. Depuis le début de l'année, selon le décompte de France 3 Provence-Alpes, on dénombre 36 morts en lien avec le trafic de stupéfiants.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité