"La gare des étoiles", la belle histoire de ces jeunes gens, porteurs de trisomie 21, qui ont transformé la gare de Niolon en café-restaurant inclusif

replay

Il y a 4 ans, Lucie, Pierre-Laurent, Xavier et Dylan se sont lancés avec leurs parents dans ce projet formidable et inédit. Avec leur force, leur joie de vivre et leur détermination, ils nous transportent dans cette aventure extraordinaire dans un monde ordinaire.

Laissées sur le quai, enfermées dans des institutions, loin du regard des autres, les personnes en situation de handicap sont encore trop souvent mises à l’écart. Même si les mentalités évoluent, leur intégration demeure compliquée, dans le monde du travail et dans la vie en général. 

Pour les jeunes gens porteurs de trisomie, le passage à l’âge adulte est un cap difficile. A 20 ans, peu de choix s’offrent à eux : le foyer de vie ou bien l’ESAT, centre de travail réservé aux personnes handicapées. Peu de perspectives d'insertion professionnelle en milieu ordinaire, qui pourtant encouragerait leur chemin vers l’autonomie.

L’ESAT c’est un milieu fermé. Et nous, on veut qu’il soit en milieu ouvert, qu’il soit dans la vie.

La maman de Pierre-Laurent

Etre comme tout le monde et avec tout le monde

Pour que ces jeunes adultes ne soient plus mis de côté, des parents ont décidé de prendre les choses en main. Réunis au sein de l’association T’Cap 21, ils ont imaginé une entreprise dans laquelle leurs enfants auraient enfin leur place et pourraient travailler.

Dans la petite calanque de Niolon, sur la Côte Bleue, ils ont décidé de réhabiliter l’ancienne gare en la transformant en café-restaurant et maison d'hôtes. Un lieu inclusif, ouvert sur le monde. Le chantier est colossal mais la détermination de tous est sans faille.

Pour Lucie, Pierre-Laurent, Xavier, Dylan, Adeline et bien d’autres, la petite gare est porteuse de tous les espoirs : enfin, ils vont être dans le monde, le vrai ! Un monde où ils vont tenter de se construire un avenir.

Tous ont à cœur de montrer leurs capacités à devenir les employés de cette entreprise. Pour se préparer à leurs futurs métiers de cuisinier ou de serveur, ils multiplient stages et formations.

Ils nous apportent tout ce qui est l’essence même de la vie, c’est-à-dire cette énergie, cette envie de se dépasser, de donner de ce qu’on est. C’est mille fois plus plaisant de travailler avec eux que de travailler avec les personnes ordinaires.

Christelle, formatrice

Derrière ce projet, ils nourrissent chacun un espoir : être autonome, avoir un appartement comme tout le monde ou pour certains rencontrer l’amour.

Tout en suivant l’avancée du projet jusqu’à son aboutissement*, le film nous plonge dans le quotidien de ces jeunes gens, qui surpassent chaque jour leurs difficultés pour la réussite d’un grand projet : changer le regard sur le handicap.

ça a changé notre histoire, on est heureux…

Xavier

Durant 52 minutes, nous apprenons à les connaître, nous nous attachons à eux. Et si finalement, c’était à nous de nous adapter ? Une formidable leçon de vie.

*Le Train Inc’Café, une première en France, a vu le jour en 2022 après quatre ans de chantier

Pour aller plus loin : voir l'interview de Katia Bergamelli, présidente de T'Cap 21, dans le 19/20 Provence-Alpes du 21 mars.

La gare des étoiles

Un film écrit et réalisé par Elodie Pépin et Elia Pirosa.
Une coproduction Fanny Productions et Antipode, avec la participation de France Télévisions.
Diffusion jeudi 23 mars 2023 à 22h45 sur France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur