• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

VIDEO. De Marseille à Alger, la révolution en Algérie enflamme les jeunes de la diaspora

Nos jeunes reporters des Haut-Parleurs vont à la rencontre de la jeunesse issue de la diaspora algérienne qui suit de près les changements politiques en Algérie / © Les Haut-Parleurs / FTV
Nos jeunes reporters des Haut-Parleurs vont à la rencontre de la jeunesse issue de la diaspora algérienne qui suit de près les changements politiques en Algérie / © Les Haut-Parleurs / FTV

L'Algérie est en pleine transition politique et cette révolution enflamme la jeunesse algérienne et celle issue de la diaspora. Nos reporters des Haut-Parleurs, Charlotte Lazarewicz à Marseille et Redha Menassel à Alger, sont partis à la rencontre de ces jeunes.

Par Charlotte Lazarewicz, Redha Menassel, KB, Nina Pavan

Qu'ils soient nés en Algérie ou issus de la diaspora, ils sont remplis de rêves et d'espoirs pour ce pays en transition.

Charlotte à Marseille et Redha à Alger, reporters pour les Haut-Parleurs, rencontrent la jeunesse algérienne et les acteurs majeurs de la révolution, qui œuvrent à la modernisation du pays.

La révolution pour l'avenir

L'Algérie traverse depuis bientôt six mois des chamboulements politiques, culturels et sociaux. Une situation qui ne laisse pas indifférente la diaspora installée à Marseille. Certains Marseillais pensent même s'installer là-bas pour être acteurs du changement. 

"Ce qu'il s'est passé ces cinq derniers mois, me motive davantage en fait […] je dois aller d'une manière ou d'une autre en Algérie, pour participer à l'édification d'une nouvelle Algérie, et au développement du pays", explique Hassan, étudiant à Marseille, originaire d'Algérie.

L'étincelle qui a mis le feu aux poudres ? La candidature pour un cinquième mandat du président sortant Abdelaziz Bouteflika.

La révolution fait naître un espoir de changement positif. déclare Ihsâne étudiante à Marseille.

En réponse, la population a défilé dans la rue, en signe de protestation, dès le 16 février 2019.

Les protestations se sont poursuivies et intensifiées lorsque Bouteflika a décidé de rester au pouvoir à la fin de son quatrième mandat. Le président sortant a finalement démissionné le 2 avril.

Le peuple algérien manifeste désormais pour une deuxième République et le départ de plusieurs dignitaires du régime.

Une jeunesse enflammée par la révolution

A Marseille, Charlotte nous emmène à la rencontre de deux jeunes gens, issus de la diaspora algérienne. Ils suivent de très près ce qu'il se passe dans leur pays d'origine.

"La plupart de ceux, nés en Algérie, qui ont réussi à se sortir de cette prison, de ce carcan, idéologique et culturel que pouvait être l'Algérie des vingt dernières années, ils sont arrivés dans une terre libre, comme la France. Ils ont une vision, et c'est normal, beaucoup plus pessimiste", expose Hassan.

"Nous, qui avons grandi dans un espace de liberté, au contraire on se dit que cet espace est à construire", poursuit Hassan, enchanté, qui s'est rendu en Algérie pour manifester au côté du peuple algérien en février.
Ihsâne, elle, hésite à aller s'installer en Algérie, elle préfère garder l'anonymat pour cette vidéo.

"La révolution fait naître un espoir de changement positif. Cette année, pas mal de jeunes immigrés sont retournés s'installer en Algérie", confie Ihsâne.

La population, locale et à l'étranger, sent l'espoir renaître mais reste prudente quant à l'avenir de cette révolution. Rien n'est fait et tout est encore à construire.

Cette jeunesse de la diaspora veut espérer, veut s'enflammer pour un avenir meilleur et la possibilité de retourner vivre dans le pays de leurs ancêtres.

A lire aussi

P. Allemand, conseiller municipal PS à Nice(06)

Les + Lus