Trottinettes électriques encadrées par le code de la route : la fin de l'anarchie dans les rues de Marseille?

© France 3 Provence-Alpes
© France 3 Provence-Alpes

C'est désormais officiel, l'usage des trottinettes est réglementé par le code de la route ! Un décret entrera en partie en application dès le 26 octobre. Les amendes pour excès de vitesse pourront notamment aller jusqu'à 1.500 euros.

Par Benjamin Hourticq

L'anarchie provoquée par l'arrivée soudaine des trottinettes électriques dans les villes françaises va peut-être enfin commencer par être jugulée. 

Depuis ce vendredi 25 octobre, un décret publié au Journal officiel modifie le code de la route, en y intégrant les engins de déplacement personnel motorisés (EDPM) dont les trottinettes électriques font partie. Il entrera en partie en vigueur dès le 26 octobre, et totalement en juillet 2020.
Les trottinettes électriques désormais interdites sur les trottoirs de Marseille / © VALLAURI Nicolas MaxPPP
Les trottinettes électriques désormais interdites sur les trottoirs de Marseille / © VALLAURI Nicolas MaxPPP
Plutôt floue jusqu'à présent, la réglementation est désormais beaucoup plus claire, notamment concernant la vitesse. Désormais, il est interdit de rouler à plus de 25 km/h. Dans le cas contraire, le contrevenant s'expose à une amende de 1 500 euros, 3 000 en cas de récidive.

Trottoirs ou voies de circulation? Là aussi, difficile d'y voir clair depuis l'entrée en service des trottinettes. Dorénavant, en ville, les trottinettes devront rouler sur les pistes cyclables, lorsqu'elles existent.

Il est en principe interdit de circuler sur les trottoirs, sauf dérogations exceptionnelles accordées par des mairies, et que ceux-ci sont assez larges. Le non-respect de cette règle est passible de 135 euros d'amende.

À Marseille, 359 blessés depuis janvier

Depuis l'arrivée des trottinettes en libre-service en janvier, la brigade des marins-pompiers de Marseille (BMPM) est intervenue 359 fois pour des accidents impliquant ce type d'engin, pour autant de blessés - 353 légers et 6 graves -.

Parmi ces accidents, "il pouvait y avoir des trottinettes privées et certaines non électriques", précisent les marins-pompiers. Une hausse significative a toutefois été constatée depuis le début de l'année et l'arrivée en masse des prestataires d'engins en libre-accès.

Collisions avec des piétons, voitures, roues prises dans les rails du tram... "On voit un peu de tout", constate la BMPM, qui relève surtout des accidents "dans l'hypercentre et jusqu'au stade Vélodrome, là où les trottinettes sont les plus utilisées".
À Marseille, les trottinettes électriques peuvent circuler sur la route ou sur les pistes cyclables. Si la corniche en possède désormais une toute neuve, il en manque encore cruellement dans le centre-ville. / © VALLAURI Nicolas PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP
À Marseille, les trottinettes électriques peuvent circuler sur la route ou sur les pistes cyclables. Si la corniche en possède désormais une toute neuve, il en manque encore cruellement dans le centre-ville. / © VALLAURI Nicolas PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP
L'actualisation du code de la route sera-t-elle à même de limiter les incidents? Depuis le mois d'août, la Ville de Marseille avait déjà anticipé cette évolution réglementaire, avec un arrêté municipal interdisant ses trottoirs au trottinettes, ainsi que les voies de bus. 

Les engins ne sont ainsi censés circuler que sur la route ou les pistes cyclables. Mais dans une ville comme Marseille, peu dotée de ce type de voie, et où la voiture est reine, la circulation à 25 km/h parmi les autres véhicules protège-t-elle les usagers de trottinettes? 

Si désormais un cadre a été posé, il ne résout toutefois pas de nombreuses questions de sécurité.

Quelles sont les autres règles d'usage des trottinettes électriques?

Outre la vitesse limitée à 25 km/h et l'interdiction de circuler sur les trottoirs, l'entrée des trottinettes électriques - et autres engins de déplacements personnels motorisés, comme les gyropodes et les hoverboards - dans le code de la route imposera d'autres obligations.
 

  • L'âge. Il faudra avoir au minimum 12 ans pour utiliser un engin. Le non-respect de cette règle est puni par 35 euros d'amende.
  • Une personne seulement. Le code de la route interdit désormais de rouler à deux sur une trottinettes.
  • Pas de téléphone, ni d'écouteurs. Comme en voiture, les usagers de trottinettes ne doivent rien avoir dans les oreilles.
  • Protection. Comme les vélos, les engins devront être équipés de feux de position avant et arrière, de catadioptres, d'un système de freinage et d'un avertisseur sonore. Le port d'un casque, ainsi que celui d'un gilet réfléchissant est obligatoire dans le cas d'une circulation autorisée hors agglomération. Il faudra aussi utiliser un gilet la nuit ou en période de faible luminosité.
  • Stationnement. Le stationnement sur les trottoirs est autorisé, tant que cela ne gêne pas les piétons.

Certaines villes ont toutefois adopté une réglementation plus stricte. À Paris, par exemple, la vitesse est limitée à 20 km/h et le stationnement est interdit sur les trottoirs.  

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus