"Zidane, c'est Marseille", l’enfant de la Castellane fête ses 50 ans

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fares Arbaoui

Le minot des quartiers nord de Marseille souffle ses 50 ans bougies ce 23 juin. Footballeur puis entraineur, même si il n’a jamais porté les couleurs de l’Olympique de Marseille, il reste une icône dans sa ville de naissance.

"C’est l’un des meilleures footballeurs de tous les temps", déclare Jean-Baptiste en souriant. Ce supporter de l’Olympique de Marseille a les étoiles plein les yeux quand il entend le nom de Zidane.

Depuis son doublé en finale de la coupe du monde 1998 et son rôle majeur dans le premier sacre de l'équipe de France dans cette compétition, "Zizou" est adulé et idolâtré en France. 

Mais dans la cité phocéenne, son nom suscite beaucoup de fierté : "C'est lui qui a emmené l'accent marseillais sur le toit du monde. C'est aussi un exemple par son humilité, il a toujours été modeste", estime Hugo, étudiant à Marseille et fan de sport. 

Dans sa carrière de footballeur "Zizou" a joué pour l'AS Cannes, les Girondins de Bordeaux, la Juventus de Turin et le Réal Madrid. Il n'a jamais porté les couleurs de l'Olympique de Marseille. Il part au centre de formation de Cannes à 12 ans. Il n'aura vécu que quelques années dans la cité phocéenne.

Mais pour les Marseillais "du moment où tu es né ici, tu es de cette ville. Zidane n'a jamais renié Marseille. Les habitants l'estiment beaucoup. Sa famille et ses amis vivent ici", explique encore Jean-Baptiste, habitué du virage nord au Stade Vélodrome. 

Pour Michel Aliaga, journaliste sportif, le débat sur l'identité marseillaise de l'ancien capitaine de l'équipe de France ne se discute pas.

"Son idole, c’est Enzo Francescoli qui l’a vu joué sous le maillot bleu et blanc. Il a appelé son premier fils Enzo. Il dormait avec le maillot d’Enzo Francescoli. Puis il ne faut pas oublier qu'il a grandi dans les virages du Stade Vélodrome. Zidane c'est Marseille"

Un parcours de champion 

Si Zidane est autant apprécié dans la deuxième ville de France, c'est aussi par rapport à son parcours de vie. "Pour les minots c'est un exemple. Il a commencé d'en bas. Il n'avait rien et il a tout obtenu dans sa vie en travaillant", constate Jean-Baptiste.

Pour lui, Zinédine Zidane rentre dans la même catégorie que Ronaldinho et Lionnel Messi, des footballeurs qui ont un talent inné.

En tant que joueur, Zidane a décroché tous les trophées possibles en club ou sélection. 

  • Champion d'Italie (1997,1998) avec la Juventus de Turin
  • Une coupe du monde en 1998
  • Ballon d'or en 1998
  • Champion d'Europe en 2000
  • Une ligue des campions en 2002 avec le Réal Madrid
  • Champion d'Espagne en 2003 avec le Réal Madrid
  • Vainqueur de la coupe intercontinentale en 196 (avec la Juventus de Turin) et en 2002 (avec le Réal Madrid)

Après son coup de boule en finale de la coupe du monde 2006 la défaite de l'équipe de France le soir même, le numéro 10 des bleus prend sa retraite. 

Comme un symbole, dix ans après, il prend les commandes du Réal Madrid. Dès la première année, il gagne la ligue des champions. En trois ans à la tête du club, il réussit ce que personne n'a fait depuis le début des années 1960 : gagner trois fois la plus prestigieuse des coupes européennes. 

Une vie remplie de succès pour cet enfant né à La Castellane, l'une des cités les plus difficiles des quartiers nord de Marseille. Il possède une double culture : française et algérienne, ses parents ont immigrés en France dans les années 1960. 

Paris ? "Il ne faut jamais dire jamais." 

"Le voir et l’imaginer signer au Paris-Saint-Germain paraissait impossible il y a quelques temps pour la plupart des Marseillais. Aujourd’hui, c’est une vraie possibilité. Il a des liens étroits avec le Qatar. Zidane entraineur du PSG? ce serait le coup de grâce pour les supporters de l'Olympique de Marseille. La rupture sera définitive avec Marseille", analyse Michel Aliaga. 

Ce constat beaucoup de supporters le partage dans la cité phocéenne. Pour certains, ils ne pourraient pas pardonner à leur idole de rejoindre leur club rival. "Ca me fait très mal qu'il y ait des négociations entre lui et Paris. Ca me dégoute? S'il devient leur entraineur, je ne l'aimerais plus !", témoigne Hugo, un étudiant un peu chauvin de sa ville de cœur. 

Jean-Baptiste pense même que si un jour Zizou vient au Stade Vélodrome sur le banc du club de la capitale il recevra un accueil bien particulier. "Déjà on va prendre ça comme une trahison. Les supporters vont le huer. Ca sera la bronca dans le stade c'est sûr !".

Kyliann, adolescent marseillais est un peu plus mesuré sur le sujet : "Je pense que les supporters vont le siffler, mais ce n'est pas mérité. On ne peut pas lui en vouloir si il devient le coach de ce club. Il a quand même apporté beaucoup de choses à l'équipe de France". 

Dans un entretien exclusif accordé au journal sportif L'Equipe, Zinédine Zidane confie : "Paris ce n'est pas absolument pas d'actualité. Il ne faut jamais dire jamais". 

L'ancien numéro 10 des bleus semble surtout attiré par le poste d'entraineur de l'équipe de France. Le verra-t-on un jour succéder à un Didier Deschamps ? Destin d'exception d'un enfant de la Castellane.