Martigues : opération déminage réussie dans le port de Carro ce jeudi

Publié le
Écrit par Loïc Perrier
La munition de 240 mm comporte environ 45 kg d'équivalent TNT de matière explosive.
La munition de 240 mm comporte environ 45 kg d'équivalent TNT de matière explosive. © Préfecture maritime - Twitter

Une bombe de la seconde guerre mondiale découverte par un plongeur dans les environs de Martigues a été conduite au large. Elle a été ensuite déclenchée dans une zone sans risque. La préfecture maritime avait restreint l'accès à la zone.

14 h 45. La bombe explose au large de Carro. Personne n'est blessé. L'intervention est réussie.

On se croirait presque dans un film d'espionnage... Pourtant l'opération de déminage qui a pris place au large du port de Carro (13) ce jeudi, est bien réelle.

La gerbe d'eau de l'explosion a provoqué la stupeur des riverains, comme on peut le distinguer dans cette vidéo, partagée par un internaute : 

durée de la vidéo: 00 min 03
Crédits: Maritima Médias ©Maritima Médias

On parle ici d'une munition de 240 mm découverte samedi 16 octobre par deux apnéistes, Nicolas Reynaud et Jean-Michel Bocognano, à 9 mètres de profondeur proche de l'ouverture du port de Carro.

Des plongeurs-démineurs de la Méditerrannée (GPD Med) avaient identifié l'engin comme "comportant environ 45 kg d’équivalent TNT de matière explosive".

Pour faire cesser le danger que représente cette bombe, le GPD Med "l'a dans un premier temps éloigné de la côte, avant de la détruire au large, entre deux eaux, pour réduire au maximum l'éventuel impact de cette opération sur la faune et la flore".

En raison du risque que représente cette munition, la préfecture maritime de la Méditerranée a appelé à la prudence dans les environs des opérations.

Dans un communiqué, l'institution avait informé que l'accès direct à la zone serait évacué et interdit. Notamment au travers de la mise en place "d’un rayon d’exclusion totale (évacuation) de 150 m autour de la munition, et mise à l’abri (confinement) avec interdiction de circulation dans un rayon de 850 m autour de la munition."

Un arrêté préfectoral avait également prévu "l’interdiction du mouillage et de la navigation dans un rayon de 480 m", ainsi que de "la baignade et de la plongée sous-marine dans un rayon de 1500 m autour du site de découverte de la bombe" et autour de la zone de son transit jusqu'au large.

Mais à présent les habitants peuvent ressortir de chez eux sans restrictions, tout danger est écarté.

La préfecture maritime rappelle dans son communiqué, qu'en cas de découverte d’engin explosif sur terre ou en mer, il ne faut pas le manipuler et le considérer comme "dangereux par défaut". Il faut en revanche le prendre en photo et si possible, relever les coordonnées GPS de l'objet pour le relocaliser par la suite.

Puis signaler la découverte à la gendarmerie la plus proche ou le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS MED) par téléphone au 196.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.