Air France : salariés mobilisés à l'aéroport de Marseille-Provence

Les salariés d'Air France mobilisés ce jeudi 22 octobre alors qu'un CCE se tient dans un hotel particulier à Paris. / © Ali Martiniky. France 3 Provence Alpes
Les salariés d'Air France mobilisés ce jeudi 22 octobre alors qu'un CCE se tient dans un hotel particulier à Paris. / © Ali Martiniky. France 3 Provence Alpes

Air France : les  650 salariés de l'escale Air France à l'aéroport de Marseille-Provence étaient mobilisés en ce jour de CCE à Paris. Une grève des personnels entre 10H et 16 heures sans conséquence sur le trafic passages.

Par Laure Bolmont

C'était le premier rendez-vous entre syndicats et direction d'Air France depuis l'épisode de la chemise déchirée du DRH. Il y a deux semaines, les responsables de la compagnie avaient été pris à partie après l'annonce de 2.900 suppressions de postes sur deux ans. Les salariés restent mobilisés notamment à l'aéroport de Marseille-Provence, où sur les 650 postes que compte l'escale, 210 devraient être supprimés, selon les syndicats, dans le cadre du plan social qui touche la compagnie aérienne. Des syndicats qui se disent inquiets et redoutent que le nombre de licenciements ne soit plus important que ce que la direction a annoncé. C'est ce qu'expliquent Leslie Dusart, représentante du personnel au sol, et Serge Bodrero secrétaire CGT Air France Marseille, élu lu au CCE.
Les syndicats d'Air France inquiets

"Surcoût de 30%"

De son côté", la direction d'Air France affirme, que pour l'heure, on ne connaît pas le nombre de postes ciblés par le plan social dans chaque escale. Concernant Marseille-Provence, elle signale qu'il faudra d'abord essayer de comprendre pourquoi l'escale affiche "un surcoût de 30% par passager traité".
Une réunion se tiendra sur ce sujet 13 novembre prochain. Les syndicats annoncent  déjà une nouvelle journée de mobilisation à cette date.

CCE sous tension à Paris

Les syndicats d'Air France ont accusé la direction d'entretenir "la confusion" à l'occasion de ce comité central d'entreprise, en refusant, selon eux, de préciser le nombre d'emplois supprimés en 2016. Les salariés ont entamé une manifestation près de l'Assemblée nationale. 
Air France a confirmé qu'elle comptait supprimer "1.000 postes" en 2016, par des départs volontaires,
par la voix de son PDG Frédéric Gagey lors d'un point de presse.

 

Sur le même sujet

Les + Lus