• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Bielsa : défaite et démission

Marcelo Bielsa, désormais ex-entraineur de l'OM. / © Photo La Provence.
Marcelo Bielsa, désormais ex-entraineur de l'OM. / © Photo La Provence.

"El Loco" a frappé par surprise: Marcelo Bielsa a annoncé samedi soir en conférence de presse sa démission du poste d'entraîneur de l'Olympique de Marseille, après la défaite de son équipe face à Caen (0-1). Douche froide pour les joueurs après ce premier match de la saison.

Par Laure Bolmont


Déclaration M. Bielsa
Marcelo Bielsa a lui-même annoncé froidement sa démission du poste d'entraîneur de l'Olympique de Marseille samedi après la défaite contre Caen (1-0). Motif invoqué : un désaccord avec la Direction du Club. Une décision, dont les joueurs n'avaient pas connaissance, et qu'ils ont du mal à comprendre.
"Je viens de démissionner de mon poste de l'Olympique de Marseille", a déclaré l'Argentin à l'issu de la traditionnelle conférence de presse d'après-match. Il a refusé d'entrer dans les détails du désaccord avec la direction, évoquant seulement un changement de dernière minute dans un contrat en négociation depuis deux mois. Son interprète a lu sa lettre de démission remise au président de l'OM, Vincent Labrune.

Situation d'instabilité

"Je ne peux pas accepter cette situation d'instabilité'. L'entraîneur argentin a adopté "une position définitive, le travail en commun exige un minimum de confiance que nous n'avons plus".

L'été précédent, il avait déjà frappé fort peu après ses débuts en compétition
en critiquant les promesses non tenues par Vincent Labrune dans le recrutement. Cette fois,
Bielsa assure que le recrutement a été fait de manière consensuelle.
Il a assuré qu'il ne partait pas pour rejoindre une autre formation, et qu'il
avait même refusé un salaire multiplié par trois pour rester à Marseille cet été.
Quatrième la saison dernière, l'OM avait dû rajeunir un peu son effectif cet été,
perdant des cadres (Gignac, Ayew, Payet) et recrutant des jeunes (Sarr, Rekik)
ou des joueurs privés de football depuis un an (Lassana Diarra) ou deux (Abou Diaby).

Des joueurs assommés

"On l'a appris en même temps que vous", a raconté Florian Thauvin. "On est tous
choqués, c'est une grosse déception"
, a ajouté l'attaquant, "on n'a pas vu Bielsa,
mais on a eu une discussion dans le vestiaire avec le président qui nous a rassurés,
on ne va pas rester là-dessus, il y a une saison à faire."

Le capitaine marseillais, Steve Mandanda, parle lui de "gros coup de
massue". "Il y a eu pas mal de déception, il a fait progresser la quasi totalité
de ce groupe, a souligné le gardien. Le côté délicat, c'est qu'il y a des joueurs
qui sont venus pour lui. Nous, on était bien avec lui, avec un bon fond de jeu
par rapport à d'autre saisons. Il a pris une décision, il faut l'accepter".

Le gardien a précisé que pour le prochain match, à Reims, l'équipe serait entraînée
par un des adjoints de Bielsa, Franck Passi.
Vincent Labrune a lui réagi cette nuit sur le site de l'OM par le biais d'un communiqué et se dit "abasourdi" par cette décision.
(avec AFP)


.

Sur le même sujet

Jérôme Viaud (06), maire de Grasse revient sur la dégradation de sa permanence

Les + Lus