LOSC : Bielsa débouté par les Prud'Hommes, le club n'aura pas à provisionner 6,5 millions d'euros

© AF
© AF

Le conseil des Prud'hommes vient de débouter Marcelo Bielsa concernant sa demande de provision au LOSC d'un montant de 6,5 millions d'euros. L'ancien entraîneur a été condamné à verser 3000 euros au club pour les frais d'avocat. 

Par Jeanne Blanquart

Le conseil des Prud'hommes de Lille a rejeté la demande de Marcelo Bielsa de contraindre le LOSC à provisionner 6,5 millions d'euros. Le conseil était saisi en référé en attendant que l'affaire soit jugée sur le fond.



"6 millions d'euros provisionnés, ça n'aurait fait qu'alourdir le déficit et ça aurait rendu la situation très compliquée pour le LOSC", explique Joël Domenighetti, rédacteur en chef adjoint pour l'Equipe. Le club est en effet déjà soumis à une rétrogradation administrative à titre conservatoire par la DNCG


La clause-parachute


L'ancien entraîneur du LOSC avait saisi les Prud'hommes en se référant au premier contrat signé avec le club, précédant celui présenté à la LFP. Dans ce premier contrat resté secret figurait en effet une "clause-parachute", qui assurait que l'intégralité des salaires seraient versés, même en cas de rupture de contrat.

Puisqu'il a été signé en premier, ce contrat prévaut normalement sur celui présenté à la LFP. Problème : certains juristes font valoir qu'en droit français, la clause-parachute ne peut pas exclure le licenciement pour "faute grave"

Marcelo Bielsa avait par ailleurs été débouté de ses demandes par le tribunal de commerce, qui a rendu sa décision le 5 mars dernier. L'ancien entraîneur avait même été condamné à verser 300 000 euros de dommages et intérêts au club pour le caractère abusif de sa demande. 


Sur le même sujet

RC Lens - Châteauroux : le résumé du match

Près de chez vous

Les + Lus