Cet article date de plus de 4 ans

A La Criée à Marseille, Macha Makeïeff, ouvrira la saison 2018 avec "La Fuite " de Boulgakov

Pour la saison 2017-2018, la directrice du théâtre national de la Criée, à Marseille, Macha Makeïeff met en scène "La fuite" de l'écrivain russe Mikaïl Boulgakov (1891-1940) "une comédie sur l'exil des russes blancs".
Boulgakov "n'a jamais vu sa pièce montée... une pièce puissante et drôle", affirme Macha Makeïeff à l'AFP.

Cette pièce, qui rejoint son histoire familiale, créée pour le centième anniversaire de la révolution russe de 1917, "est écrite en se plaçant du point de vue des vaincus
qui perdent jusqu'à leur identité
", ajoute la directrice de la Criée. "C'est aussi une réflexion sur l'exil intérieur de l'artiste. Il y dit des choses très fortes, grinçantes et en fait un éclat de rire".  "Qu'est ce que c'est que d'être situé du côté des vaincus? C'est le voyage de mon grand-père paternel", précise-t-elle.

Après "plus d'un an de travail" sur l'oeuvre, Macha Makeïeff va "s'immerger tout l'été" avec onze acteurs pour répéter la pièce qui sera jouée, à la Criée, en début de saison théâtrale, du 6 au 20 octobre. Elle partira ensuite en tournée, jusqu'en janvier.

Parmi les autres créations figure "Les Âmes offensées" troisième volet du triptyque monté avec l'ethnologue Philippe Geslin autour des Inuits, des Soussou et des Massaï.
A côté de la création théâtrale, La Criée proposera aussi de la musique et de la danse, notamment "Roméo et Juliette", une chorégraphie d'Angelin Preljocaj et "un temps fort avec Monteverdi".

D'autres spectacles sont destinés au jeune public, dont "20.000 lieux sous les mers", de Jules Verne.

Pour 2017-2018, La Criée propose 37 spectacles pour 192 levers de rideau.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
théâtre culture