Cet article date de plus de 7 ans

Davantage de saisie d'armes à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône en 2014

Plus de 600 armes saisies depuis le début de l'année contre 430 en 2013 à la même période."Des armes qui avaient vocation à servir",  selon le préfet de police. Les faits de délinquance sont en baisse sauf les cambriolages et les vols à la roulotte. 
Les saisies d'armes à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône ont sensiblement augmenté depuis le début de l'année, a indiqué jeudi le préfet de police Jean-Paul Bonnetain, rendant hommage à la "qualité des investigations" et à l'action de ses services. Au cours des dix premiers mois de l'année, 604 armes "qui avaient vocation à servir", ont été saisies lors d'opérations de police dans le département, contre 433 au cours de la même période de 2013, soit une augmentation de 39,5%. A Marseille, 299 armes ont été saisies de janvier à fin octobre 2014 contre 216 l'an dernier pendant la même période, soit + 38,43%, a précisé le préfet de police.

Baisse de la délinquance sauf les cambriolages

Au 30 septembre 2014 et sur neuf mois, une dizaine d'indicateurs de faits de délinquance (atteintes à l'intégrité des personnes, atteintes aux biens, vols à main armée, vols avec violence, cambriolages, etc.) étaient en baisse à Marseille par rapport à la même période de 2013. On constatait la même tendance dans le département, à l'exception des vols à la roulotte (+7%) et des cambriolages (+3,4%). Sur les neuf premiers mois de 2014, 20 règlements de compte ont été enregistrés dans les Bouches-du-Rhône (17 en 2013), dont 14 à Marseille (16 en 2013).

La statistique, quand elle est bonne, on la soupçonne. Quand elle est mauvaise, elle est crue sur le champ"

a commenté M. Bonnetain. "Je constate des résultats encourageants mais je ne perds jamais de vue ce qui me préoccupe", a-t-il ajouté. "L'affaiblissement de la règle de droit est en soi un sujet. Si cela se limitait au trafic de stupéfiants, ce serait grave mais un demi-mal, je crains que plus généralement, il y ait un affaiblissement du rapport à la règle", a-t-il souligné, évoquant notamment "la conduite en ville".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police sécurité