Grève à l'incinérateur : risque d'incendie dans un train de déchets à Marseille

A l'incinérateur de Fos-sur-Mer, la grève dure depuis 14 jours. Et elle a été reconduite hier, jusqu'à vendredi. La situation devient compliquée pour le traitement des déchets de Marseille et sa grande agglomération. Un train remlpli de détritus dans le 10 ème arrondissement est immobilisé.

Les salariés en grève du centre de traitement des déchets de Marseille et sa région, ont reconduit hier le mouvement jusqu'à vendredi. Ils luttent contre la loi El Khomri. Le site, qui accueille chaque jour les 1100 tonnes d'ordures du territoire de Marseille et des communes alentours, est dont à l'arrêt. Les cheminées ne fument plus, les camions d'ordures ne sont plus déchargés. Et les trains ne peuvent plus pénétrer sur le site. 

Un train dangereux pôur les habitants

L'un d'entre eux d'ailleurs, constitué de plusieurs dizaines de rames remplies de détritus, a dû revenir sur Marseille il y a plusieurs jours. Il est toujours bondé de déchets, qui menacent aujourd'hui de s'enflammer, en raison du principe de méthanisation. 
Guy Teissier, le président du conseil de territoire de Marseille (ex-MPM) est furieux. Il réclame à la société EveRé, gestionnaire du site de traitement des déchets de Fos, de s'occuper entièrement de ce problème, pour honorer le contrat de délégation publique qui la lie avec le territoire de Marseille.
Cette dernière, par la voix de son porte-parole, estime que

"le mouvement étant dirigé contre un projet de Loi national et non contre la Direction de l’entreprise, ce ne peut être EveRé, à son niveau, qui apporte des réponses sur un sujet d’ordre national".
 

En attendant, les ordures ramassées quotidiennement sont dirigées vers des centres de' déchets plus lointains, certains jusqu'à Montpellier pour certains.. Cela a un coût. Selon Guy Teissier, le territoire a déjà dû verser un millions d'euros, qui seront répercutés dans les impôts. La situation est bien bloquée pour l'instant.

La grève dure depuis 14 jours à l'incinérateur de Fos-sur-Mer. Et les salriés l'ont reconduite jusqu'à vendredi. La situation est préoccupante pour Marseille et sa région. Des déchets, stockés dans un train, menacent de prendre feu. ©France 3 Provence

Intervenant : Guy Teissier, président du Conseil du territoire de Marseille