Incidents en marge d'OM-OL: sursis et interdiction de stade pour trois supporters

Trois supporters âgés de 18 à 25 ans ont été condamnés mardi à Marseille à des peines de 2 mois de prison avec sursis et un an d'interdiction de stade pour avoir pris part à des incidents avant et pendant le match OM-OL, le 20 septembre.

L'un d'eux, âgé de 18 ans et qui souhaite entrer dans l'armée, était poursuivi pour avoir lancé un pétard en direction de policiers, sans les blesser, avant la rencontre. Un deuxième, diplômé d'une école de commerce, était poursuivi pour avoir jeté des projectiles sur des policiers -- des faits qu'il a contestés et pour lesquels il a été relaxé -- et pour des injures proférées contre ces mêmes policiers. Le troisième, âgé de 19 ans et qui vient d'obtenir son bac professionnel, a été condamné pour avoir ramassé et brandi un fumigène dans le stade avant de l'éteindre.

Tous ont également été condamnés à 300 euros d'amende. La procureure Audrey Martin, qui avait requis des peines allant d'une simple amende
de 300 euros à trois mois de prison avec sursis -- avec dans tous les cas une interdiction de stade pendant un an
--, a dénoncé dans son réquisitoire "une déresponsabilisation totale", face à des prévenus qui ont tous évoqué pour leur défense "l'effet de la foule" ou "l'ambiance".

L'OM aussi a été condamné


La rencontre entre l'OM et l'OL avait été émaillée d'incidents, pour lesquels des supporters de l'OM ont déjà été condamnés à des peines allant de 4 à 6 mois de prison ferme. L'OM a aussi été condamné à disputer deux matches à huis clos partiel, un match à huis clos total avec sursis et 40.000 euros d'amende. Le club était d'ailleurs partie civile dans le cas du prévenu jugé pour avoir brandi un fumigène dans le stade et recevra un euro de dommages et intérêts. 

Jeudi doit encore être jugé devant le tribunal correctionnel de Marseille un supporter de l'OM, poursuivi pour avoir exhibé dans le stade un mannequin à
l'effigie de Mathieu Valbuena -- l'ancien joueur de l'OM évolue depuis cette saison à l'OL --, pendu à une potence.
- avec AFP -
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité