Jean-Claude Gaudin invité du 19/20 de France 3, ce soir

Publié le Mis à jour le

Durant le week end, la polémique sur les zones de sécurité prioritaire (ZEP) a opposé Jean-Claude Gaudin à Manuel Valls par médias interposés. 

""p 
C'est Mr Gaudin qui avait lancé les hostilités en demandant que toute la ville de Marseille soit classée en zone de sécurité prioritaire (ZSP),"les Marseillais seraient aussi heureux que les Lillois, si toute la ville était classée en zone de sécurité prioritaire" (ZSP), ajoutait-t-il."Je lui demande (au ministre, ndlr) de classer toute la ville en ZSP, comme cela a été fait à Lille", avait précisé M. Gaudin.
 
Une proposition jugée inacceptable par le ministre de l'intérieur qui la jugeait consternante et estimait dimanche que cette demande était "placée sous le signe de la démagogie et de l'irresponsabilité". "M. Gaudin a nié pendant des années les problèmes de sécurité à Marseille. Il a laissé à l'abandon des pans entiers de sa ville touché par l'insécurité",avait-il ajouté. Mr Valls a d'autre part précisé que seul un quartier de Lille serait placé en ZSP.
 
Suite aux propos de Mr Gaudin, la sénatrice-maire PS des 15ème et 16ème arrondissements, Samia Ghali a déclaré "Je suis satisfaite de voir que le maire de Marseille se réveille enfin...tant mieux si mes propos (sur un recours à l'armée dans les cités, ndlr) ont servi d'électrochoc et ont fait comprendre au maire de Marseille que la ville est en danger. On m'a reproché d'avoir déclenché un tsunami politique. Peut-être, mais je l'assume car je le crois salutaire".

La ministre chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion, Marie-Arlette Carlotti, a quant à elle estimé que M. Gaudin
s'enfermait "dans des polémiques stériles et politiciennes" et semblait "ne plus comprendre sa ville", 17 ans après son élection au poste de maire.


La liste des zone de sécurité prioritaires
Seine-Saint-Denis (deux zones à Saint-Denis et Saint-Ouen),
Paris (XVIIIe),
Yvelines (Mantes-la-Jolie, Mantes-la-Ville),
Essonne (la cité des Tarterêts à Corbeil-Essonnes),
Somme (Amiens),
Nord (Lille),
Oise (Méru et Chambly),
Moselle (Fameck et Uckange),
Bas-Rhin (Strasbourg),
Rhône (Lyon IXe, quartier de la Duchère),
Bouches-du-Rhône (quartiers nord de Marseille, Gardanne et Bouc-Bel-Air),
Gard (Vauvert et Saint-Gilles),
Hérault (Lunel et Mauguio),
Guyane (Cayenne, Matoury, Remire-Montjoly.
"Tant mieux si mes propos (sur un recours à l'armée dans les cités, ndlr) ont
servi d'électrochoc et ont fait comprendre au maire de Marseille que la ville est
en danger. On m'a reproché d'avoir déclenché un tsunami politique. Peut-être, mais
je l'assume car je le crois salutaire", "placée sous le signe de la démagogie et de l'irresponsabilité".
"M. Gaudin a nié pendant des années les problèmes de sécurité
à Marseille. Il a laissé à l'abandon des pans entiers de sa ville touché par l'insécurité",lacée sous le signe de la démagogie et de l'irresponsabilité".
"M. Gaudin a nié pendant des années les problèmes de sécurité
à Marseille. Il a laissé à l'abandon des pans entiers de sa ville touché par l'insécurité",p"placée sous le signe de la démagogie et de l'irresponsabilité".
"M. Gaudin a nié pendant des années les problèmes de sécurité
à Marseille. Il a laissé à l'abandon des pans entiers de sa ville touché par l'insécurité",lacée sous le signe de la démagogie et de l'irresponsabilité".
"M. Gaudin a nié pendant des années les problèmes de sécurité
à Marseille. Il a laissé à l'abandon des pans entiers de sa ville touché par l'insécurité",