Cet article date de plus de 3 ans

LEGISLATIVES A MARSEILLE. Les enjeux de la 3e circonscription des Bouches-du-Rhône

Orpheline en député depuis la condamnation en novembre dernier de la sortante Sylvie Andrieux (PS), la 3e circonscription des Bouches-du-Rhône a placé en tête Marine Le Pen au 1er tour de la présidentielle. Stéphane Ravier, le sénateur FN, espère surfer sur la vague pour l'emporter cette fois-ci.

© Maxxppp
Cette circonscription s'est faite connaître du grand public par "l'affaire Sylvie Andrieux". Une députée PS condamnée pour avoir distribué 700 000 euros de subventions à des associations fictives à des fins électoralistes. Elle a été condamnée à 5 ans de prison dont 4 avec sursis. Sylvie Andrieux avait été exclue du PS en 2012 à 48h des législatives et avait continué sa campagne. Elle a été élue malgré tout face au candidat FN Stéphane Ravier avec le score très serré de 50,99% au second tour. Celui-ci retente l'aventure en mettant en jeu son poste de sénateur, contre l'avis de Marine Le Pen. 
Stéphane Ravier, candidat FN aux législatives dans la 3e circonscription des Bouches-du-Rhône, avec Marine Le Pen à Gardanne lors de la campagne présidentielle.
Stéphane Ravier, candidat FN aux législatives dans la 3e circonscription des Bouches-du-Rhône, avec Marine Le Pen à Gardanne lors de la campagne présidentielle. © MERCIER Serge/Maxppp

Plus de contact avec Andrieux

Anne di Marino, la candidate du Parti Socialiste, l'assure : elle n'a plus aucun contact avec Sylvie Andrieux. Elle annonce qu'en cas de victoire elle soutiendra la majorité présidentielle. Le candidat des Républicais, c'est Richard Miron, l'adjoint au maire de Marseille, chargé des Sports. La France Insoumise a choisi d'investir une championne du monde de kick boxing : Sarah Soilihi. La République en Marche n'a pas encore désigné son candidat.
durée de la vidéo: 02 min 45
Législatives à Marseille : les enjeux de la 3e circonscription

Les cités des quartiers Nord

Située dans le Nord-Est de Marseille, la 3e circonscription des Bouches-du-Rhône mêle petits lotissements, grands ensembles et noyaux villageois. Redécoupée en 2012, elle regroupe la partie du 12e arrondissement située au nord de Marseille jusqu'en limite du 13e arrondissement et la partie du 14e arrondissement située à l'est à partir de la limite du 3e arrondissement. Ces grands ensembles connus sont notamment les quartiers de la Busserine, la Rose et lorsque qu'on continue de monter la pente, ceux du Frais-Vallon, grand ensemble d’habitat social géré par Habitat Marseille Provence. 


Résultats dans les différentes circonscriptions des Bouches-du-Rhône lors du premier tour de la présidentielle 2017 :

 
Au-delà des enjeux politiques qui se posent dans ces quartiers où le FN bat des records (31,01 % lors du premier tour de la présidentielle), certains reprochent le manque de débat de fond sur les thèmes du chômage, de la précarité, de la sécurité, l'éducation, les transports, l'environnement on encore le cadre de vie. 

Les chiffres clés de la circonscription : 

Le 13e arrondissement concentre le plus de difficultés. 90 555 habitants vivent dans ce secteur où 51% de la population ne paient pas d'impôt.  Il se classe au 7e rang parmi les 16 arrondissements de la ville et le taux de pauvreté y atteint les 21,4%.

Le taux de chômage atteint 18,9% soit plus du double que la moyenne nationale (9,7%).

Si les habitants bénéficient d'une présence accrue des services sociaux (centres sociaux et culturels, CCAS...),  un certain mécontentement voire un désespoir demeure et les législatives seront pour beaucoup l'occasion de le rappeler. 



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections législatives politique élections élection présidentielle marine le pen parti socialiste la république en marche rassemblement national