• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Les présidents d'inercommunalités ne veulent pas de la métropole marseillaise

Les prédisents d'intercommunalités réaffirment leur opposition à la métropole marseillaise demandée par le premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Par Christophe Monteil avec l'AFP

Les présidents d'intercommunalités des Bouches-du-Rhône, hors Marseille, réaffirment leur volonté de créer un pôle métropolitain dans le département, plutôt que la métropole demandée par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Ce dernier était pourtant venu à Marseille, il y a 10 jours rencontrer ces derniers pour les convaincre du bien fondé de son choix.

"Quelques jours après le déplacement du Premier ministre à Marseille, les présidents des huit intercommunalités (hors le président de la communauté urbaine de Marseille qui n'avait pas souhaité se joindre à eux), se sont retrouvés à Arles pour faire le constat avec satisfaction et intérêt des dernières avancées du gouvernement préservant l'autonomie des territoires et tendant à une coopération métropolitaine de projets plutôt qu'à l'intégration redoutée", avaient indiqué ces derniers dans un communiqué daté de vendredi. Durant le week end, Maryse Joissains, placée comme une porte-parole officieuse de ce groupe a réaffirmé son opposition ferme à ce projet gouvernemental.

"Cette ouverture positive, qui laisse la porte ouverte aux propositions, n'a cependant pas fait dévier les huit présidents du calendrier fixé pour la création du pôle métropolitain", ont ajouté les élus, affichant "leur détermination à s'opposer à une grande métropole tentaculaire, dont le seul objectif consisterait à faire combler le déficit financier de Marseille par les territoires voisins".

Créé par la réforme territoriale de 2010, le pôle métropolitain est un syndicat mixte fédérant des intercommunalités à fiscalité propre, à la différence de la métropole, en vue d'actions d'intérêt métropolitain dans différents domaines (développement économique, innovation et recherche, enseignement supérieur et culture, aménagement de l'espace et transports).

Les présidents des huit intercommunalités - Arles, Salon-de-Provence, Aubagne, Martigues, Aix-en-Provence, Châteaurenard, Saint-Rémy-de-Provence et Istres - doivent se retrouver le 28 septembre pour "mettre la dernière touche" avant de soumettre leurs propositions à leurs assemblées en octobre.

 

Sur le même sujet

Messonnier - Pastore

Les + Lus