Cet article date de plus de 4 ans

Samia Ghali déplore les silences des candidats à la présidentielle sur les quartiers populaires

Samia Ghali appelle les candidats à l'élection présidentielle à placer les quartiers populaires "au coeur de la campagne". La sénatrice socialiste de Marseille déplore "des silences qui font mal à notre République". Elle vient d'adresser une lettre aux candidats à l'Elysée.
Samia Ghali évoque les "14 millions de Français qui vivent ou plus exactement survivent dans les quartiers populaires". Elle les nomment les "oubliés chroniques de la République". La sénatrice-maire de Marseille interpelle les candidats à l'élection présidentielle et vient de leur adresser une lettre :

Il y a des silences et des absences qui font mal à notre République

La maire des 15e et 16e arrondissements de Marseille appelle les politiques qui briguent le fauteuil de l'Elysée à "placer cette question cruciale au coeur de la campagne".

"Je ne pouvais pas ne pas faire cette lettre" explique Samia Ghali. L'élue des Bouches-du-Rhône regrette que les candidats à la présidentielle "occultent le fait qu'il y a des gens en souffrance dans ce pays." Elle ajoute : "l'élection présidentielle doit revenir à l'essentiel, parler des Français qui, des petites villes à nos plus grandes métropoles, ont besoin de (...) solutions concrètes". La sénatrice PS n'a pas donné son parrainage à Benoît Hamon.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élection présidentielle politique élections