"Nos enfants pataugent dans l'urine et les excréments" : la colère des parents de l'école Marcel Pagnol à Rognac

Publié le
Écrit par Louise Beliaeff .

L'association des parents d'élèves de l'école Marcel Pagnol à Rognac dans les Bouches-du-Rhône ont alerté la mairie au sujet de "dysfonctionnements graves et dangereux" au sein de l'établissement. La mairie dément.

"Ma fille ne veut plus aller aux toilettes. Mon fils sentait fort le pipi en revenant de l'école". Céline a deux enfants, un garçon et une fille, scolarisés en CP et CE2 à l'école Marcel Pagnol de Rognac, dans les Bouches-du-Rhône. Membre de la fédération des parents d'élèves (Peep) depuis la rentrée scolaire, elle a pu assister au dernier conseil d'école, le 8 novembre. Elle est alors "tombée des nus".

"On comprend un peu mieux les réactions de nos enfants", explique Céline. 

Les parents d'élèves ont été informés de plusieurs "dysfonctionnements majeurs" qui dureraient depuis "4 à 5 ans"

Selon l'association de parents d'élèves de Rognac, un problème d'évacuation des WC entraînerait un écoulement d'eaux usées dans la cour.

Nos enfants jouent dans des zones souillées, dangereuses, chargées en excréments et bactéries de toutes sortes.

Peep Rognac

"Les personnes qui réalisent le nettoyage de ces lieux sont obligées de faire glisser les eaux de nettoyage régulièrement chargées d’excréments et d’urines à travers tout le préau pour les rejeter dans les zones perméables à proximité de la cour", est-il expliqué dans un communiqué.

"Ma fille revenait de l'école avec toujours envie de faire pipi", raconte Céline. "Mon fils souffre du syndrome d'Asperger, c'est parfois difficile de le faire parler. Je ne comprenais pas pourquoi l'année dernière, il avait reçu des croix de la part de la maîtresse indiquant qu'il allait toujours aux toilettes pendant la classe. J'ai compris qu'il ne voulait pas y aller pendant la récréation". 

"Je suis allée voir, les toilettes, c'est des cabanons, de vieilles portes en bois, les verrous ne fonctionnent pas, on se croirait dans les années 60. Il y en a de partout, ça sent très mauvais. ", réagit la mère de famille.

Je ne sens pas mes enfants en sécurité.

Céline, mère de deux enfants

"On en vient à psychoter, quand il y a des cas de gastro, on se dit qu'ils jouent dans la cour souillée, qu'ils mettent les mains à la bouche...".

Même inquiétude pour Stéphanie, mère de deux filles en CE1 et CM1. "Quand on dépose ses enfants, ils ne sont pas en sécurité. L’accident est très vite arrivé."

L'école Marcel Pagnol est la plus grosse école de Rognac. 259 élèves y sont scolarisés.

Contactée, l'ARS n'a pas répondu à nos questions et nous a invités à nous tourner vers madame le maire de Rognac, Sylvie Miceli-Houdais.

Vitre "cassée", "vanne de gaz à la portée des écoliers"

Les parents signalent également que les portes des WC "ne ferment pas", qu'une porte coupe-feu est "manquante" et qu'une "porte de classe" a une vitre "cassée", "mal sécurisée"

Enfin, les parents s'inquiètent d'une vanne de gaz "à la portée des enfants au niveau de la cour de récréation".

L'association indique qu'un courrier a été adressé à la maire, "mail et lettre AR", mardi 15 novembre. "Nous avons également contacté la Direction des services techniques de la ville de Rognac ainsi que le Capitaine des pompiers pour faire intervenir au plus tôt le comité CHS, la Direction de l’ARS, l'Inspection d'Académie et le Rectorat."

Des propos "diffamatoires" selon la mairie

La Ville de Rognac a répondu mercredi 23 novembre, dans un communiqué qui aurait été envoyé mardi 23 novembre "à la directrice de l'établissement, l'association des parents d'élèves, l'Inspection Académique et le Service Départemental d'Incendie et de Secours". De leur côté, les parents d'élèves assurent n'avoir pas été mis en copie. 

La mairie évoque des "propos diffamatoires" et accuse la PEEP de propager de fausses informations. Elle répond point par point aux problèmes soulevés par la fédération. 

Concernant le problème sanitaire, la mairie explique qu'il ne s’agit pas ici de l’évacuation des toilettes mais de celle "des eaux de lavage de surface, autrement dit de l’eau savonneuse.(...) Les canalisations

d’évacuation sont parfaitement fonctionnelles". 

La mairie soutient que les verrous des toilettes ne se pas cassés. "Les éléments cassés ont été remplacés, dès lors que la directrice de l’établissement nous en transmet le signalement"

"Les anciens verrous à targette sont systématiquement cassés par les enfants, ajoute la municipalité. (...) Ce genre de problématique relève d’un manque de surveillance au niveau des sanitaires".

Au sujet des portes coupe-feu, la mairie assure que les des portes manquantes "seront toutes les deux placées le mercredi 7 décembre".

Pour la porte de classe à la vitre cassée, le cabinet de madame le maire souligne qu'il s'agit d'une porte d'une cage d'escalier. "Elle est en effet fissurée, et non cassée, mais a été sécurisée. Notons surtout qu’il s’agit d’une vitre armée. Cette spécificité procure au verre armé transparent une grande protection des biens et des personnes"

Pour terminer, au sujet de la vanne de gaz, "une grille a été réinstallée". Cependant, la mairie a reçu ce vendredi des éléments de la part du préventionniste de la Préfecture en charge des commissions de sécurité sur notre secteur qui changent la donne.

"La grille qui bloque l'accès à la vanne gaz n'a pas lieu d'être. Il convient pour les services de secours de pouvoir y accéder facilement."

La grille va finalement être enlevée, une "solution alternative" doit être trouvée. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité