Les patrouilles à cheval de la Garde républicaine en renfort autour du Lac de Peyrolles-en-Provence

Tout au long de l'été, la Garde républicaine assure des patrouilles à cheval dans les secteurs touristiques des Bouches-du-Rhône. Nous les avons suivi dans leur mission ce samedi à Peyrolles-en-Provence.

© Frédéric Renard/FTV
Ce sont souvent les enfants qui viennent en premier à leur rencontre, à peine impressionnés par les grands chevaux de la Garde républicaine. Ce week-end, deux gardes à cheval sont présents autour du lac de Peyrolles-en-Provence, en renfort des gendarmes à pied.

Près de 6000 personnes fréquentent ce lieu le week-ned en cette période estivale.

"Ça arrive souvent qu'on nous arrête parce que les gens adorent les chevaux et c'est super pour la communication", reconnaît Solenn Meunier, gendarme de la Garde Républicaine. 
© Frédéric Renard / FTV
Tout au long de l'été, les gardes à cheval patrouillent dans les massifs forestiers du département pour y mener des missions de surveillance générale dans les zones à forte fréquentation touristisque.

On peut tout aussi bien les croiser à Cassis que sur la Côte Bleue. Facilement reconnaissance à leur tapis de selle flamboyant bleu et rouge. Ces chevaux dépassent facilement 1,70 m au garrot. Cela en fait un poste de surveillance idéal.

"A cheval, on voit de loin et on est vus de loin, souligne Solenn Meunier, on fait beaucoup de missions de prévention des feux de forêt, dans les zones rouges."

Pour ces cavaliers expérimentés, le cheval n'est pas un handicap en cas d'interpellation. Bien au contraire. "On est formés pour intervenir comme des gendarmes, mais on fait surtout du travail de proximité".

Pour ces missions, la Garde républicaine fait appel à des réservistes. "Je monte à cheval depuis que je suis toute petite, et je souhaitais intégrer la gendarmerie, explique Valérie Tomasini, gendarme adjoint de réserve, la réserve a été pour moi l'occasion d'allier la passion du métier de gendarme et de l'équitation. C'est une fierté d'avoir pu intégrer la Garde républicaine".

Quand le pas lent des sabots résonne aussi dans les rues du village Peyrolles, entre les stands du marché, les badauds immortalisent l'instant avec leur téléphone.
© Frédéric Renard / FTV
Leur journée de patrouille terminée, les gardes regagnent leur base à Marseille. Ce détachement de la Garde républicaine a quitté le pavé parisien pour s'installer dans la cité phocéenne au printemps 2018.

Les huit chevaux de Selle Français sont hébergés à l'année dans un centre équestre, aux portes des Calanques.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval animaux nature incendie faits divers