Risque incendie : fermeture de tous les massifs des Bouches-du-Rhône et de quatre massifs dans le Var

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sidonie Canetto et Pauline Thurier

Ce samedi 6 août, la préfecture des Bouches-du-Rhône a interdit l'accès à tous les massifs forestiers en raison du risque très élevé de feux de forêt à cause de la sécheresse, des fortes températures et du vent. Dans le Var, certains massifs sont fermés pour la journée.

L' accès, la circulation et la présence sont interdites dans tous les massifs du département des Bouches-du-Rhône.

La Montagnette, Rougadon, Alpilles, Chambremont, Chaîne des Côtes, Lançon, Les Roques, Pont de Rhaud, Quatre Termes, Concors, Trévaresse, Castillon, Sulauze, Arbois, Côte Bleue, Collines de Gardanne, Montaiguet, Regagnas, Sainte-Victoire, Etoile, Garlaban, Sainte-Baume, Calanques, Cap Canaille, Grand Caunet sont donc fermés au public.

De plus, les pompiers du département alertent eux aussi sur le risque élevé de cette journée. Et rappellent "qu'en cas d’incendie, le confinement dans un bâtiment en dur, volets et fenêtres fermés est la règle".

Certains massifs fermés dans le Var

Dans le Var, quatre massifs du Haut-Var sont placés en risque "très sévère" et donc fermés au public : cela concerne le massif du Haut-Var, celui du Centre Var, les monts toulonnais et la Sainte-Beaume. L'accès aux autres massifs forestiers varois est déconseillé. 

Ce samedi 6 août, le risque d'incendie est faible dans les Alpes-Maritimes.

L'accès est autorisé mais les travaux ne sont possibles que de 5 heures à 13 heures, a indiqué la préfecture.

En Provence-Alpes-Côte-d’Azur, les incendies sont en perpétuelle augmentation depuis 2020. En 2022, 400 incendies ont été dénombrés à ce jour, avec le département des Bouches-du-Rhône qui est pour le moment le plus touché.

Dans les Hautes-Alpes, le nombre d’incendies était de 14 en 2020 quand il est le double à la date du 5 juillet.

Ce samedi, dans les Alpes-de-Haute-Provence, la préfecture du département déconseille fortement l'accès aux massifs, en raison ici aussi d'un risque d'incendie.