Cet article date de plus de 5 ans

Baisse des impôts locaux à Salon-de-Provence

La commune de Salon est l'une des rares à pouvoir annoncer la baisse des trois taxes : taxe d'habitation et taxes foncières sur le bâti et le non bâti . Un résultat obtenu grâce à la reprise en main des dépenses communales, selon le maire  
La mairie de Salon-de-Provence dans les Bouches-du-Rhône
La mairie de Salon-de-Provence dans les Bouches-du-Rhône
Nicolas Isnard, maire Les Républicains de Salon-de-Provence, est l'un des rares à pouvoir annoncer que les trois taxes baisseront cette année dans sa commune. Un choix qui découle, aux yeux du Premier magistrat dont c'est le premier mandat, de l'état des lieux dressé par la Chambre régionale des comptes à son arrivée. "Il fallait baisser le train de vie de la commune", souligne le maire, qui ne remplace aucun départ à la retraite, et a même fermé le musée Grévin qui n'engrangeait précise-t-il que 18 000 € de recettes annuelles, pour 268 000 € de coûts. Un maire qui rajoute

Nous avons aussi fermé le service d'aide à domicile, car il existait une offre associative importante, et réaffecté ses 26 agents dans les écoles pour les nouveaux rythmes

 

Reportage de Jérémy Hessas et Frédéric Renard

Interviews : Nicolas Isnard Maire de Salon-de-Provence et David Ytier Adjoint aux finances

 

durée de la vidéo: 01 min 50
Salon : meilleure gestion et réduction de l'endettement

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
impôts économie