Les abattoirs de Tarascon jouent la transparence après les images choquantes du Vigan

Publié le Mis à jour le

Depuis la diffusion de la vidéo choc tournée à l'abattoir du Vigan, l'abattoir de Tarascon a perdu 10 % de son chiffre d'affaire. Les acteurs de la filière ont décidé de jouer la transparence pour restaurer la confiance des consommateurs.

Il y a un mois l'association L 214, diffusait des images  très dures de l'abattoir du Vigan dans le Gard. On y voyait des animaux maltraités voire torturés avant d'être abattus, des pratiques totalement interdites en France. Ces images ont jeté le trouble dans la filière et chez les consommateurs.

A Tarascon, où se trouve l'un des principaux abattoirs de la région, les acteurs de la filière ont décidé d'agir pour restaurer la confiance. La presse est conviée à une journée "portes ouvertes" le 10 mars prochain pour voir dans quelles conditions sont abattus les animaux.

Reportage aux abattoirs de Tarascon :

L'affaire des images de l'abattoir de Vigan a eu des répercussions à Tarascon dans un des principaux abattoirs du département.
Intervenants : Olivier Roux président de la société Alazard et Roux, Magali Saumade présidente de l'AOP viande de taureau


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité