Vidéo - La Camargue en immersion 360°

La Camargue est mise à l'honneur dans le quatrième épisode de WWF Immersion 360° / © AZRIA JEAN CLAUDE/MAXPPP
La Camargue est mise à l'honneur dans le quatrième épisode de WWF Immersion 360° / © AZRIA JEAN CLAUDE/MAXPPP

L'association WWF France consacre un épisode de sa série "Immersion 360" à la Camargue, dans les Bouches-du-Rhône. Prêts pour une plongée en pleine nature à la rencontre des scientifiques qui travaillent sur la faune aquatique locale ?

Par Louise Beliaeff

Les pieds dans l'eau, comme si vous y étiez. Pour le 4e épisode de sa série "Immersion 360", l'association Word Wildlife Fund France (WWF) a choisi le décor de la Camargue. 

Dans une vidéo tournée à 360°, vous êtes invités à vous balader, d'un simple clic, dans ce paysage ensoleillé de plus 6500 hectares, guidés par des scientifiques de la Tour de Valat et du Parc naturel régional de Camargue.

L'association WWF préconise de s'équiper d'un masque de réalité virtuelle en carton pour vivre l'expérience à 100%.

Etude des tortues et pêche scientifique

Entre eau douce du Rhône et eau salée de la Méditerrannée, entre terres et lagunes, la Camargue est un écosystème atypique des Bouches-du-Rhône, une zone humide à l'équilibre subtil habritant de très nombreuses espèces. 

L'objectif des scientifiques est de rétablir les connexions d'eau entre la mer méditerrannée et d'anciens bras du fleuves pour que les poissons puissent migrer librement. En des termes plus scientifiques, il s'agit d'une "renaturation hydrolique".

Ces zones fluviales ont été aménagées au XVIIIe siècle pour en faire des terres cultivables ou des marais salants, ce qui a considérablement perturbé la vie animale locale. 

Pêche scientifique, analyse de tortues des marais (cistudes), le specateur est téléporté auprès des scientifiques, les pieds dans l'eau. Une manière ludique de sensibiliser le public aux enjeux environnementaux de la région. 

La Camargue face à la sécheresse

Après un été particulièrement chaud et sec, ponctué de plusieurs épisodes caniculaires, la Camargue porte les séquelles d'un cruel manque d'eau. La chaleur estivale a transformé certaines zones lagunaires en paysages lunaires.

Fin septembre, le directeur du Parc naturel régional de Camargue (PNRC), Régis Vianet, révélait un déficit de précipitations de près de 170 mm par rapport à la même période en 2018.

Faire entrer de l'eau de mer dans les lagunes n'est pas viable, l'eau de mer pourrait asphyxier les poissons. La solution serait de laisser une communication naturelle entre la mer, le Rhône et les lagunes. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus