Un camp de migrants évacué à Vintimille, à la frontière italienne

Un camp illégal où vivaient environ 150 migrants a été évacué ce mercredi matin sur demande du maire de Vintimille, à la frontière entre l'Italie et les Alpes-Maritimes.
Des employés procèdent à un nettoyage sanitaire du camp.
Des employés procèdent à un nettoyage sanitaire du camp. © Bernard Peyrano / France 3 Côte d'Azur
La police était présente, à bonne distance. L'évacuation du camp de migrants s'est passée dans le calme ce mercredi matin. Environ 150 migrants, venus majoritairement d'Afrique, occupaient ce camp qui était devenu insalubre selon la mairie de Vintimille. 

Cette commune italienne de 55 000 habitants est la dernière grande ville avant la frontière française. 



Situé sous le pont, à côté du cimetière de la ville, le camp a été entièrement détruit. Les bulldozers et les personnels mandatés par la ville ont procédé à l'évacuation des tentes et des débris laissés par les migrants. 

Un bulldozer en activité lors de l'évacuation du camp.
Un bulldozer en activité lors de l'évacuation du camp. © Bernard Peyrano / France 3 Côte d'Azur


Le maire de la ville, Enrico Ioculano, a estimé qu'une évacuation sanitaire était nécessaire. Il a pris une ordonnance demandant au à la préfecture l'évacuation du camp de migrants et le nettoyage complet du site.
 

Des associations inquiètes


Les migrants présents sur le site étaient prévenus de l'évacuation. Ils ont quitté les lieux dans la nuit mais les associations d'aide aux personnes démunies ne savent pas où ces migrants sont allés. 

Un accueil au camp de la Croix rouge, également situé à Vintimille, leur a été proposé mais tous ont refusé.  Ce site légal dispose de meilleures conditions sanitaires que les camps illégaux mais les migrants craignent un risque de fichage et d'enfermement.

Tout s'est passé dans le calme même si certains activistes pro-migrants comme Cédric Herrou craignaient de possibles violences policières comme le montre ce message publié sur les réseaux sociaux.
 

 
La situation des migrants à la frontière franco-italienne reste préoccupante. Le maire de Vintimille a récemment été menacé de mort et certains habitants manifestent leur opposition à cette présence d'étrangers en situation irrégulière. 

Selon une responsable de la police aux frontières environ 200 000 migrants seraient actuellement présentes sur le sol italien. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
italie migrants international société immigration police sécurité