Plusieurs dizaines de migrants arrivent chaque jour à Briançon. Les associations qui les hébergent sont débordées. Elles ont occupé la gare SNCF pendant plusieurs jours, et maintenant c'est un local municipal, faute de pouvoir loger ces réfugiés.

Les Hautes-Alpes sont devenus un passage obligé pour de nombreux migrants en provenance d'Italie. Ils sont plusieurs dizaines à arriver chaque jour à Briançon. Les associations sont débordées. La semaine dernière elles ont occupé la gare pour attirer l'attention des autorités. Ces dernières assurent faire le maximum : accueil des mineurs mais aussi fermeté aux frontières pour limiter le flux migratoires et interpeller les passeurs.

Lucie Robert et Aurélien Casanova font le point sur la situation auprès des associations et de la préfecture :