Coronavirus : “on se sent abandonné”, des centaines d'azuréens bloqués à l'étranger

Soni est bloqué aux Philippines, impossible de rentrer en France, les vols sont annulés les uns après les autres / © S.D
Soni est bloqué aux Philippines, impossible de rentrer en France, les vols sont annulés les uns après les autres / © S.D

En pleine crise du covid-19, de nombreux habitants du Sud de la France partis à l’étranger avant l’annonce des mesures de confinement ne parviennent plus à rejoindre la France. Avions annulés, hôtels fermés, ambassades débordées ... témoignages de leur galère et de leur inquiétude.

Par June Raclet

« Jours après jours, nous voyons nos chances de rentrer chez nous diminuer » soupire Soni. Le jeune homme de 25 ans est actuellement aux Philippines avec sa compagne. « En quelques jours, la plupart des vols domestiques et internationaux ont été supprimés » poursuit-il.
 

Le manque d’information des autorités françaises complique la situation. « On vient d’apprendre que le Canada, les Etats-Unis et l'Allemagne ont affrété des avions aujourd’hui. L’Australie envoie des officiels dans les aéroports pour regrouper leurs ressortissants. Et nous on n'a aucune nouvelle du gouvernement » déplore le jeune homme.
 
Groupe francophone a été créé pour aider les français/belges/suisses et luxembourgeois bloqués aux Philippines / © Capture photo
Groupe francophone a été créé pour aider les français/belges/suisses et luxembourgeois bloqués aux Philippines / © Capture photo

L'ambassade française à Manille recense les français bloqués sur les différentes îles. Un groupe facebook a été créé pour rassembler les français tentant de rentrer chez eux, ils seraient près de 500. 
Français bloqués aux Philippines
Aux Philippines, des Français ont passé la nuit sur un trottoir de l'aéroport de Clark en attendant un transfert en bus. - Catherine Allard


" La situation est très anxiogène "

Originaire de Nice, Aurélie est quant à elle à Punta Cana en République Dominicaine, avec son compagnon Monégasque. Ils devaient rentrer en France aujourd’hui mais leur vol a été annulé. « Je suis en pleurs depuis hier. Le fait d’être loin de nos proches et de ne pas savoir si on va pouvoir rentrer, c’est très anxiogène », explique la jeune femme. « Nous n’avons eu aucune réponse concrète de l’ambassade de France, on se sent complètement laissés pour compte », ajoute-t-elle.

Même scénario pour Caroline, originaire de Roquebrune-Cap-Martin. Elle est coincée à Bayahibe, en République Dominicaine, avec un vol retour annulé.

Nous devons payer la chambre d’hôtel tous les jours au compte-gouttes, plus de 100 € par personne. On a la possibilité de le faire pour l’instant mais d’autres ne peuvent pas payer et se retrouvent la corde au cou  

L'aéroport de Punta Cana en République Dominicaine mardi 17 mars, alors que de nombreux vols sont annulés. / © Guillaume Breniaux
L'aéroport de Punta Cana en République Dominicaine mardi 17 mars, alors que de nombreux vols sont annulés. / © Guillaume Breniaux


" On est scotché au téléphone jour et nuit "

Pascal, quant a lui, a réussi à joindre l’ambassade qui lui a assuré un rapatriement prochain. « Mais la situation reste stressante, depuis samedi soir on est scotché au téléphone jour et nuit, on est vraiment fatigués » explique le Toulonnais.

Dans un communiqué envoyé aux hôtels, l’ambassade de France en République Dominicaine assure : « Le retour de nos compatriotes s’organise. Le respect des conditions de sécurité parfaitement justifiées par la situation actuelle implique la mise en oeuvre d’une logistique importante qui nécessite un certain temps mais qui se met en place. […] Tous nos compatriotes pourront rentrer très prochainement chez eux ». Pas de quoi rassurer complètement les Français que nous avons contacté.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus