Coronavirus : police et gendarmerie veillent au respect du confinement en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Depuis ce mardi à midi, les sorties à l'extérieur du domicile sont limitées à cause du coronavirus. Les forces de sécurité s'activent pour faire respecter la règle dans notre région.

Un patrouille de police sur la promenade des Anglais à Nice.
Un patrouille de police sur la promenade des Anglais à Nice. © MAXPPP
À Nice, la promenade des Anglais semble déserte, quelques patrouilles de police le long du bord de mer. À Marseille, cet après-midi, les consignes semblent être respectées par les habitants qui s'aventurent dehors. 

Place de la Castellane, les forces de l'ordre procèdent à des contrôles. Les personnes interrogées par la police nationale ont toutes la fameuse autorisation de sortie. 
 
Un policier contrôle une automobiliste en règle place Castellane, à Marseille.
Un policier contrôle une automobiliste en règle place Castellane, à Marseille. © Jean Psoutis / France Télévisions
 
Pour éviter d'être verbalisé, il faut vous munir d'une attestation sur l'honneur à télécharger en cliquant ici. Il faudra ensuite l'imprimer, la remplir et la conserver lors de son déplacement. 

Il vous est impossible de l'imprimer ? Vous pouvez également effectuer la dérogation sur papier libre ou le compléter à l'aide du logiciel Acrobat Reader sous format Pdf.

Pas de contravention pour l'instant, le message passé par les policiers est un message de prévention. Les premières contraventions devraient être dressées à partir de mardi soir et dans les jours qui viennent. 

"Il va falloir faire preuve de fermeté mais surtout dans un premier temps de conviction et de pédagogie", explique le secrétaire général du syndicat des commissaires de la police nationale David Le Bars à FranceInfo.
 

Hauts-parleurs dans le Var


"Une verbalisation de 135 euros sera adressée à toute personne ne respectant pas cette mesure" : À Fayence, dans l'est du Var, une voiture de police municipale circule en diffusant un message de prévention à l'aide de hauts-parleurs. Les forces de sécurité sont déployées partout sur le territoire. 
 
Le gouvernement a indiqué que 100 000 policiers et gendarmes sont mobilisés pour faire appliquer ces consignes et pour verbaliser les personnes n'ayant pas d'attestation. 
 
Cette règle est applicable pour une durée minimum de 15 jours. "Ce dispositif reposera sur des points de contrôle fixes mais aussi des points de contrôle mobiles, à la fois sur les axes principaux mais aussi sur les axes secondaires, partout sur le territoire national" a précisé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner lors d'une conférence de presse lundi soir.
 


Contrôles à la frontière


Les contrôles à la frontière avec l'Italie ont été rétablis comme à Menton, au niveau du poste de Saint Ludovic. Les gendarmes sont gantés et masqués, ils ne demandent pas pour l'instant aux automobilistes de faire demi-tour et ont simplement un rôle d'information.
 
Les gendarmes français en plein contrôle à la frontière avec l'Italie
Les gendarmes français en plein contrôle à la frontière avec l'Italie © Loïc Blache / France Télévisions

Les commissariats et les gendarmeries restent ouverts pour assurer la continuité du service public.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé police société sécurité