Covid : cinq lieux dans lesquels le pass sanitaire sera demandé cet été en Provence-Alpes Côte d'Azur

C'est le sésame qu'il faudra avoir pour retrouver festivals, compétitions sportives et voyages... où le pass sanitaire sera-t-il nécessaire cet été en Provence-Alpes Côte d'Azur ? On vous explique les conditions. 

Une ambiance comme on n'en voit plus. Les festivaliers devront présenter leur pass sanitaire quand plus de 1.000 personnes sont attendues et respecter une certaine distance.
Une ambiance comme on n'en voit plus. Les festivaliers devront présenter leur pass sanitaire quand plus de 1.000 personnes sont attendues et respecter une certaine distance. © Nicolas VALLAURI/MaxPPP

A partir du 9 juin, date de la troisième étape du déconfinement, le pass sanitaire permettra d'accéder à des évènements comme les concerts assis ou les compétitions sportives rassemblant plus de 1.000 personnes. Le 30 juin, son usage sera étendu aux festivals debouts en plein air ou aux voyages en Europe.

Pour obtenir ce pass, il y aura trois possibilités : un certificat de vaccination, une attestation prouvant que la personne a obtenu un résultat négatif lors d'un test RT-PCR ou antigénique récent, ou un certificat de rétablissement du Covid-19. Il ne sera pas demandé pour les enfants âgés de moins de 11 ans. 

Voté le 12 mai par l'Assemblée nationale, le pass se présentera sous forme d'un QR code, à télécharger en version numérique sur l'application TousAntiCovid ou à imprimer. Il ne sera pas exigé dans les lieux de la vie quotidienne : restaurants, musées, hôtels, campings ou commerces. Pour ce qui est des autres évènements de l'été, voici comment il fonctionnera dans la région Paca.

Tant que les spectateurs n'atteignent pas le nombre de 1.000, le pass sanitaire ne sera pas requis pour accéder à ces lieux de loisir. Ce sera toutefois le cas des salles avec une grande capacité comme le Dôme de Marseille, l'Arena du Pays d'Aix ou l'Acropolis de Nice, dès qu'ils décideront de dépasser ce seuil fixé par le gouvernement.

Dans des salles de concert comme l'Arena, qui peut accueillir 6.000 à 8.500 personnes, le pass sanitaire sera demandé pour les évènements rassemblant plus de 1.000 spectateurs
Dans des salles de concert comme l'Arena, qui peut accueillir 6.000 à 8.500 personnes, le pass sanitaire sera demandé pour les évènements rassemblant plus de 1.000 spectateurs © Serge Mercier/MaxPPP

Dès le 9 juin, date à laquelle ces espaces seront autorisés à rouvrir leurs portes, leur jauge d'accueil sera fixée à 65 %. Le pass sera donc requis si cela porte à plus de 1.000 le nombre de spectateurs. A partir du 30 juin, ceux qui dépasseront le plafond avec une jauge remontée à 100 % devront aussi s'y soumettre. 

Dans le cas des festivals en plein air assis (9 juin) ou debout (30 juin), le pass sanitaire sera systématiquement requis lorsque le nombre de participants dépasse les 1.000. Ce sera le cas d'évènements très attendus dans la région comme le Festival d'Avignon, ou les festivals de musique tels que Marsatac ou le Delta Festival à Marseille.

Une autre restriction s'ajoutera également : la superficie du lieu, où chaque participant devra bénéficier d'un espace de 4 m² pour les festivals debout en plein air. 

Les stades vont rouvrir à partir du 9 juin, avec une capacité d'accueil à 65 % et un plafond à 5.000 personnes. Comme pour les salles de concert ou de spectacle, ils seront soumis à l'exigence du pass dès que le nombre dépasse 1.000 personnes, comme cela pourrait être le cas du Vélodrome de Marseille. 

Pour ce qui sera des fan zones de l'Euro de football, qui démarrera le 11 juin, le premier ministre Jean Castex a expliqué qu'elles feraient l'objet d'un "protocole adapté".

La mise en place du pass sanitaire a également été harmonisée avec les autres pays européens.

Suite à cette décision, la Commission européenne a développé le projet de certificat vert numérique, ou "Digital Green Pass", qui sera nécessaire pour entrer dans les autres pays de l'Union. 

Les passagers embarquant à l'aéroport de Marignane devront présenter leur pass sanitaire au moment du départ
Les passagers embarquant à l'aéroport de Marignane devront présenter leur pass sanitaire au moment du départ © Antoine TOMASELLI / MaxPPP

A compter du 1er juillet, le QR code devra donc être scanné par les compagnies aériennes à l'embarquement au départ des aéroports de Marseille-Provence, Nice-Côte d'Azur, Avignon ou Toulon-Hyères.

Le pass sera également requis pour traverser la frontières italienne en voiture ou en train. 

Les voyageurs qui souhaitent partir en croisière en Méditerranée au départ du port de Marseille ou de Toulon pourront embarquer à partir du 30 juin, à condition d'être munis de leur pass sanitaire lorsque que les bateaux accueilleront plus de 1.000 passagers en même temps. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société provence nature sorties et loisirs festival événements nuits du sud culture musique vaccins - covid-19