REPLAY. Covid : les raisons de la trop lente décrue de la 4e vague en Paca

Si la 4eme vague de Covid-19 amorce sa décrue en France, elle est beaucoup plus lente dans notre région, notamment dans les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse. Taux d'incidence, vaccination, anti-pass sanitaire, nous tenterons de comprendre les raisons de cette lenteur ce dimanche dès 11h30.
La manifestation marseillaise contre la vaccination Covid-19 et le Pass Sanitaire s’est arrêtée devant l’IHU pour soutenir le professeur Raoult, samedi 21 août 2021 à Marseille.
La manifestation marseillaise contre la vaccination Covid-19 et le Pass Sanitaire s’est arrêtée devant l’IHU pour soutenir le professeur Raoult, samedi 21 août 2021 à Marseille. © G. Robert/La Provence/MAXPPP

Revoir l'émission

La 4eme vague de Covid-19 décroît de manière significative en France. Pourtant dans notre région, les indicateurs épidémiologiques restent dans le rouge. Le taux d’incidence dans les départements des Bouches-du-Rhône, du Var et de Vaucluse sont très largement supérieurs à la moyenne nationale et la pression hospitalière reste forte.

De plus, le pourcentage de la population ayant reçu une seconde dose de vaccin en Paca est nettement inférieure à la moyenne nationale.

C’est également chez nous que les manifestions anti-pass sanitaire rassemblent le plus de monde.

Pour quelles raisons, notre région se caractérise par toutes ces particularités ?

« La région qui résiste »

C’est le thème de Dimanche en politique, ce dimanche 12 septembre 2021 dès 11h30 sur France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur.  

Une émission enregistrée dans l’enceinte de l’hôpital de la Timone, le plus important de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Avec pour en débattre :

#DimancheEnPolitiqueProvenceAlpes
Dimanche en politique, votre magazine de 26 minutes de débat politique et sociétal.
Personnalités politiques, citoyens engagés ou habitants de la région sont invités chaque semaine pour débattre des grands enjeux de la vie du territoire en Provence-Alpes. Voir tous les replay

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société