• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Crèches en grève dans toute la France, un tiers des établissements fermés à Nice

La manifestation a débuté ce jeudi 28 mars vers 10h, les syndicats sont reçus par le Préfet à 14h. / © Coralie Chaillan / France 3 Côte d'Azur
La manifestation a débuté ce jeudi 28 mars vers 10h, les syndicats sont reçus par le Préfet à 14h. / © Coralie Chaillan / France 3 Côte d'Azur

Entre 300 et 400 professionnels de la petite enfance manifestent ce jeudi 28 mars à Nice contre un projet de loi du gouvernement. Ils craignent la dégradation de l'accueil des enfants et de leurs conditions de travail.

Par June Raclet

20 crèches municipales sur 27 sont fermées aujourd'hui à Nice, 4 fonctionnent en service minimum, et 3 sont ouvertes normalement. 300 manifestants se sont mobilisés selon la police, 400 selon les syndicats. 

Depuis plusieurs mois, le gouvernement prépare une réforme des modes d'accueil de la petite enfance. Elle fait partie de la loi ESSOC, dite de simplification de l'administration.

 Pour Hugues Jeffredo, secrétaire général de la CGT Nice Côte d'Azur :

Cette loi permettrait au gouvernement d'appliquer par ordonnance la dégradation de l'accueil de la petite enfance et des conditions de travail des professionnels du secteur.

 

 

" Pas de bébé à la consigne "

La CGT dénonce principalement trois mesures jugées inquiétantes pour les enfants et leurs encadrants : 
  • La diminution de la surface d'accueil par enfant
  • La suppression de près de 40% des professionnels les plus qualifiés 
  • L'augmentation du nombre d'enfants par professionnel. 
Entre 300 et 400 manifestants se sont réunis à Nice / © © Coralie Chaillan / France 3 Côte d'Azur
Entre 300 et 400 manifestants se sont réunis à Nice / © © Coralie Chaillan / France 3 Côte d'Azur

Les slogans de cette manifestation : 

 " Pas de bébé à la consigne ", " On fait de la garderie, pas du gardiennage ", " Loi ESSOC : le danger d'un accueil au rabais "

Selon Hugues Jeffredo de la CGT, une quarantaine de manifestations se sont tenues dans toute la France contre ce projet de loi aujourd'hui. La CGT, FO, l'ANPDE (Association Nationale des Puéricultrices Diplômées d'Etat) et la FNEGE (Fédération Nationale des Éducateurs de Jeunes Enfants) sont reçus à la préfecture à 14h.
 

Sur le même sujet

Interview de Thérèse Schermann-Descamps

Les + Lus