• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Qui sommes-nous ?

Le lundi après le Soir 3 / Le vendredi à 8h45 / Et un mercredi par mois après Enquêtes de Région
Logo de l'émission Qui sommes-nous ?

Trois raisons de voir “Rêves de princesses”, un film de Vincent Desombre tourné dans une guinguette des bords de Loire

Rêves de princesses, un documentaire de Vincent Desombre / Coproduction FTV et 13 Productions / © 13 Productions / Ftv
Rêves de princesses, un documentaire de Vincent Desombre / Coproduction FTV et 13 Productions / © 13 Productions / Ftv

C'est près de Tours en Indre-et-Loire qu'il a posé ses caméras. Le film « Rêves de princesses » réalisé par Vincent Desombre est une sorte de conte documentaire. Il nous emmène à la rencontre de femmes qui, grâce à la danse, ont fait de nouvelles rencontres amicales et amoureuses.

Par Pernette Zumthor


L’amour aux cheveux blancs est-il possible ou n’est-ce qu’un rêve de princesse ? Quel que soit leur âge, elles rêvent toutes ou presque du grand amour.

Quel regard porte la nouvelle génération sur leurs mères ou grand mères quand elles cherchent encore le prince charmant, dans les dîners ou au gré de bals et autres ginguettes ?

Gigi, Jocelyne et Marie-Claude sont les personnages principaux de ce documentaire. Elles sont veuves, divorcées ou célibataires. Elles nous emmènent sur les planches, nous racontent leur passion pour le dancing.

Nous vous donnons trois bonnes raisons de voir "Rêves de princesses".

Première raison : il n'y a pas d'âge pour danser

Nous sommes "Chez Lulu", une guinguette des bords de Loire. Ici tous les week-ends, on installe une piste de danse. Sur les planches, on se presse pour enchaîner paso, tango, valse ou rock'nroll et les habitués ne se lassent jamais.

On dit que c'est la plus grande guinguette de France et l'on y compte parfois jusqu'à 1000 participants qui n'hésitent pas à rouler pendant des heures pour atteindre ce graal, à quelques kilomètres de Tours. La moyenne d'âge de ces passionnés : 70 ans.

Deuxième raison : il n'y a pas d'âge pour se rencontrer

La guinguette de Rochecorbon est un vrai lieu de rencontre,

un endroit populaire où l'on cultive les bonnes manières

comme le dit Vincent Desombre. S'y retrouvent en toute amitié, des ouvriers, des employés et des paysans. Ici, on se tutoie et on passe un bon moment.
Rêves de princesses, un documentaire de Vincent Desombre / © 13 Productions
Rêves de princesses, un documentaire de Vincent Desombre / © 13 Productions


Aimer c’est aussi oublier que l’on est seul, fuir le corps et ses ratés et la vieillesse qui n'annoncerait que des malheurs.

Gigi, Marie-Claude et Jocelyne ont la foi : leur dernière histoire d’amour sera la plus belle. Malgré les obstacles, elles ont une certitude : un jour leur prince viendra. "Rêves de princesses" raconte leur histoire.

Troisième raison : il n'y a pas d'âge pour s'aimer

Le film nous montre aussi une autre facette du dancing. Au-delà de la danse et des rencontres amicales, il y a aussi l'amour. Et parce qu'il n'y a pas d'âge pour s'aimer, les danseuses nous parlent de leurs rêves et de l'amour avec un grand A.  Comme le précise Vincent Desombre : "l'amour après 60 ans est un sujet tabou. Comment assumer le mot désir quand on l'âge d'être grand-mère ?"

Les histoires de princesses sont-elles écrites par des hommes pour mieux endormir les femmes ou par les femmes pour mieux éblouir les hommes ?

Rêves de princesse, un film de Vincent Desombre / © 13 Productions
Rêves de princesse, un film de Vincent Desombre / © 13 Productions



Un film produit par 13 Productions et France 3 Centre-Val de Loire
Réalisé par Vincent Desombre.

Chantal Marchand, directrice départementale des finances des Alpes-Maritimes