• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Qui sommes-nous ?

Le lundi après le Soir 3 / Le vendredi à 8h45 / Et un mercredi par mois après Enquêtes de Région
Logo de l'émission Qui sommes-nous ?

“Le Grand Saphir, une révolte ordinaire” suivi d'un débat, lundi 24 juin après le Soir 3

Cette canette est l'un des nombreux déchets qu'Emmanuel Laurin a ramassés lors de son défi baptisé "Le Grand Saphir", entre Marseille et Toulon. / © Satellite multimedia
Cette canette est l'un des nombreux déchets qu'Emmanuel Laurin a ramassés lors de son défi baptisé "Le Grand Saphir", entre Marseille et Toulon. / © Satellite multimedia

Parcourir à la nage 120 km de côtes en ramassant des déchets, c’est le défi d’Emmanuel Laurin pour sensibiliser le public à la pollution en Méditerranée. Il est le fil rouge de ce film, qui retrace des initiatives citoyennes en faveur de la protection de l’environnement.

Par Florence Brun

Ce documentaire, proposé à l'occasion du Sommet des deux rives à Marseille, est le récit de plusieurs initiatives citoyennes et individuelles qui consistent à ramasser les déchets, en mer comme sur terre, pour préserver l’environnement.

Le point d’entrée de ces portraits engagés est l’initiative personnelle d’Emmanuel Laurin, "Le Grand Saphir", qui conjugue exploit sportif et protection de l’environnement.
 

Adepte de nage en eau vive, "Manu" est un amoureux de la Méditerranée, une mer d’une incroyable richesse mais qui est aussi la plus polluée au monde !
 

La première fois que je suis tombé sur un déchet flottant, j’ai pensé que c’était un cas isolé. Puis à chacune de mes nouvelles sorties, il y en avait toujours plus... J’ai donc compris que la situation était vraiment préoccupante...


Voir le teaser du documentaire "Le Grand Saphir, une révolte ordinaire"


A l’aube de ses 30 ans, Manu a eu envie d’agir, de faire quelque chose pour sa mer. C’est de là qu’est née l’idée du "Grand Saphir".

En 2017, durant près de 14 jours, il a parcouru à la nage 120 km de côtes, de Marseille à Toulon, en ramassant les macro-déchets qu’il trouvait sur son chemin.

Objectif : sensibiliser le public sur la pollution en Méditerranée. Pas question de culpabiliser mais agir pour faire des émules afin que, de plus en plus, les bons gestes se répandent...
 
En 2017, Emmanuel Laurin a décidé de parcourir à la nage 120 km de côtes tout en ramassant les macro-déchets qu'il trouvait sur sa route, une initiative baptisée "Le Grand Saphir" / © Satellite multimedia
En 2017, Emmanuel Laurin a décidé de parcourir à la nage 120 km de côtes tout en ramassant les macro-déchets qu'il trouvait sur sa route, une initiative baptisée "Le Grand Saphir" / © Satellite multimedia


Ce film est le reflet de l’évolution du militantisme écologique : passée la dénonciation, ces nouveaux lanceurs d’alerte adoptent une démarche positive et sont dans l’action.

Ils nous prouvent chaque jour que nous pouvons tous agir, car dans le fond nous en sommes tous capables.

Finalement, "Le Grand Saphir" raconte l’histoire d’une société qui cultive le paradoxe d’être à la fois coupable de ce qui lui arrive et capable d’agir de manière responsable.
 
La diffusion du documentaire sera prolongée par un débat : "Méditerranée, le combat des sentinelles de la mer".

Le Grand Saphir, une révolte ordinaire
Un film de 52’ de Jérémi Stadler.
Production Satellite multimedia.
Diffusion sur France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, France 3 Occitanie et France 3 Corse


 

Label Tourisme et Handicap, état des lieux.