L’exploitation des TER ouverte à la concurrence en PACA

La ligne Marseille-Toulon-Nice devrait être attribuée à l'été 2021. / © Emmanuel Moreau / Maxppp
La ligne Marseille-Toulon-Nice devrait être attribuée à l'été 2021. / © Emmanuel Moreau / Maxppp

Après avoir été la première à voter l’ouverture à la concurrence d’une partie de ses TER en décembre dernier, la région concrétise le projet et lance des appels d’offre pour la ligne Marseille-Toulon-Nice et les lignes "Azur" autour de Nice.

 

Par June Raclet

La SNCF devrait bientôt partager l’exploitation des Trains express régionaux (TER) dans la région PACA.

Le 13 décembre dernier, la région avait voté une « procédure de délégation de service public » d’une partie de ses TER. Elle donnait donc le coup d’envoi de l’ouverture à la concurrence des trains régionaux, une première en France. Si la région PACA se veut précurseur, la loi oblige la mise en concurrence des transports dès 2023, partout en France.
 

Les lignes concernées

" Nous allons de l’avant et l’ouverture à la concurrence est un moyen de challenger la SNCF qui a plus que tout autre, la connaissance du terrain et des problématiques rencontrées ", commente Renaud Muselier, président de la région.

Depuis le mercredi 26 février, deux appels d’offre sont lancés pour certaines lignes de TER de la région  :
  • La ligne Marseille-Toulon-Nice, qui relie les trois grandes métropoles régionales avec 17 trains par jour,
  • Les lignes "Azur" autour de Nice et la ligne Nice-Tende, qui représentent 50 000 usagers quotidiens, dont de nombreux touristes.


Cette concurrence sera profitable à tous

" Cette concurrence sera profitable à tous: aux usagers qui bénéficieront d'un service de meilleure qualité et à la région qui pourra exiger une facture détaillée et une baisse des coûts ", promet le président de l'institution régionale Renaud Muselier, dans un communiqué.

La SNCF devrait candidater pour continuer à exploiter ces lignes. L'ouverture à la concurrence devrait notamment suivre pour les lignes d’Avignon et d’Aix-en-Provence.
 

Le calendrier

Le lot Marseille-Toulon-Nice, estimé à 870 millions d'euros, sera attribué à l'été 2021 pour un début d'exploitation à l'été 2025. " Il portera principalement sur l'exploitation de la ligne, la construction d'un centre de maintenance sur le site de Nice et sur la fourniture de matériels roulants neufs ", précise la région.

Le lot "Azur" qui concerne les lignes Les Arcs-Draguignan-Nice-Vintimille; Grasse-Cannes; Nice-Breil-Tende représenterait 1,5 milliard d'euros et sera attribué à l'été 2021 pour un début d'exploitation en décembre 2024.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus