• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Gênes : les images du démantèlement du pont Morandi

Le cas du pont Morandi à Gênes, dont le démantèlement doit démarrer vendredi, est particulièrement complexe. / © Marco BERTORELLO / AFP
Le cas du pont Morandi à Gênes, dont le démantèlement doit démarrer vendredi, est particulièrement complexe. / © Marco BERTORELLO / AFP

Le démantèlement du pont Morandi à Gênes doit démarrer ce vendredi 8 février. Un chantier particulièrement complexe. Pour démolir un pont, plusieurs techniques sont possibles, à la fois en fonction de la structure de l'ouvrage et de son environnement.

Par @annelehars

Le pont Morandi à Gênes va être démantelé à partir de ce vendredi. On le sait il s'était en partie effondré l'été dernier, causant la morts de 43 personnes.
 

Le démantèlement des restes de l'ouvrage vient de commencer ce 8 février :


Cet ouvrage d'art se distingue en effet par sa structure suspendue, sa localisation à proximité d'habitations et le fait qu'il est déjà partiellement effondré.


Comment démolir un pont ?

Les techniques sont multiples et plus ou moins élaborées.
"On a fait un guide... Pour dire l'ampleur du sujet, il fait 200 pages", souligne à l'AFP Pierre Corfdir, expert en grands ouvrages au Centre d'études et d'expertises
sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema)
, organisme public français dépendant des ministères de la Transition écologique et de la Cohésion
des territoires. 
La destruction par explosifs, celle par engins mécaniques, le retrait progressif des éléments avec une grue et la "déconstruction intégrale", autrement dit la démolition du pont en suivant l'exact chemin inverse de celui de la construction. 


Sur quel critères ?

Le choix de la technique dépend largement du croisement de deux grands facteurs: la nature du pont lui-même, à travers ses matériaux de construction ainsi que sa
structure, et ses environs.

 


"Typiquement vous prenez un pont suspendu, vous n'allez pas le dynamiter et tout laisser tomber à l'eau: c'est un cas simple et parlant où on est obligé d'enlever progressivement les éléments de tablier et en dernier lieu les câbles", détaille M. Corfdir à l'AFP.


Quant à l'environnement, "en rase campagne, on a déjà pu démolir des ouvrages à l'explosif: c'est extrêmement rapide", poursuit-il. "Évidemment, s'il y a des habitations autour, on ne va pas retenir une technique de cette sorte. On peut avoir un contexte très différent selon qu'on est au dessus d'une voie d'eau, d'une voie ferrée, de routes..."


Combien de temps pour une opération ?

La démolition elle-même, ça se compte plutôt en semaines. 
    

Et les déchets ?


Se pose aussi la question de la gestion des déchets dangereux au cours de l'opération et à son issue. Le béton armé ou précontraint, dans lequel sont construits les structures de ponts comme celui de Gênes, ne comprend pas d'amiante, mais cela peut être le cas d'éléments annexes comme les gouttières.
Comment démolir un pont ? Les techniques sont multiples et plus ou moins élaborées. / © Marco BERTORELLO / AFP
Comment démolir un pont ? Les techniques sont multiples et plus ou moins élaborées. / © Marco BERTORELLO / AFP


Quelles difficultés à Gênes ?

Non seulement le pont Morandi est un ouvrage à haubans, donc suspendu, mais il est situé au-dessus d'une voie ferrée, ainsi qu'à proximité d'habitations, et son effondrement partiel force à accélérer l'opération.
De plus,  il faut remettre en service un pont qui a une importance vitale pour l'économie de la ville. Les sécurité des e:ployés sur le chantier est aussi un point majeur de ce chantier délicat.
 
  - Avec AFP

A lire aussi

Sur le même sujet

Les randonneurs sont souvent mal informés

Les + Lus