Ancelle : un loup tué après une attaque d'une dizaine de brebis

Publié le Mis à jour le

Une louve a été tuée après une traque effectuée par des éleveurs accompagnés de lieutenants de louveterie. La veille, une attaque du carnivore avait provoqué la mort d'une dizaine de brebis et beaucoup avaient été blessées. Les bergers sont inquiets sur l'avenir de leur système d'élevage.

Après être restés des heures aux aguets, des éleveurs accompagnés de lieutenants de louveterie ont tué une jeune louve de 25 kilos, dans le secteur d'Ancelle, où une dizaine de brebis étaient mortes la veille, victimes du carnivore, et des dizaines d'autres blessées.
 

Changer de garde

Mais les bergers sont inquiets, car l'attaque nocturne de mercredi a eu lieu non loin du village, près des bergeries. 
Les éleveurs sont inquiets. Ils rassemblent leurs bêtes pour les garder, mais la menace du loup risque de les obliger à modifier leurs habitudes.
"On ne peut pas avoir plusieurs chiens dans cinq ou six lots", explique l'un d'eux. "On ne peut pas avoir non plus une surveillance permanente dans cinq ou six lots...

Pour nous, ça va nous compliquer la tâche et même remettre en question notre système d'élevage si le loup se met à attaquer jusqu'au pied des bergeries

Depuis le début de l'été, l'un des éleveurs du secteur Christophe Arnaud a perdu une quarantaine de brebis, sur un troupeau de 500 têtes.
Cette année, 33 loups ont été prélevés en France.